publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Royaume-Uni

Charles et Camilla, mariés malgré tout

Le mariage du prince Charles d’Angleterre et de Camilla Parker Bowles a été annoncé officiellement(Photo : AFP )
Le mariage du prince Charles d’Angleterre et de Camilla Parker Bowles a été annoncé officiellement
(Photo : AFP )
Le mariage du prince Charles d’Angleterre et de Camilla Parker Bowles a été annoncé officiellement. La cérémonie aura lieu le 8 avril au château de Windsor. Après des années de spéculations autour du remariage de l’héritier de la couronne britannique avec la femme que la princesse Diana, la première épouse de Charles, avait accusé d’être à l’origine de leur divorce, le temps de l’officialisation d’une relation de plus de trente ans est venu.

Mieux vaut tard que jamais. Charles et Camilla vont enfin convoler. Clarence House, la résidence londonienne du prince de Galles, l’a annoncé de manière très officielle. Leur union doit être célébrée au château de Windsor. Après une cérémonie civile privée, l’archevêque de Cantorbéry devrait diriger une séance de prières et d’actions de grâce. Il ne s’agira sans aucun doute pas d’un mariage fastueux comme on a l’habitude d’en voir à la cour d’Angleterre, où des centaines d’invités attendent avec impatience et fébrilité l’apparition à la porte de la cathédrale, de la délicate promise pour admirer sa robe et sa parure. Il ne s’agira donc pas d’une cérémonie comme celle au cours de laquelle le même Charles avait épousé une jeune fille lumineuse et fragile, Diana Spencer, sous les yeux des représentants les plus prestigieux de la noblesse européenne et des téléspectateurs du monde entier, en 1981.

L’histoire des futurs époux est, il est vrai, assez différente des contes de fées traditionnel. Elle aurait plutôt des allures de feuilleton d’une famille recomposée sur le tard. Et pourtant, Charles était un jeune homme lorsqu’il a rencontré pour la première fois Camilla Shand, lors d’un match de polo en 1970. Le courant est tout de suite passé entre les deux jeunes gens, tous deux passionnés par ce sport so british. Mais la vie étant ce qu’elle est, ils n’ont pas poussé plus avant leur relation à cette époque. Tant et si bien que Camilla a épousé un fringant militaire, le capitaine Andrew Parker Bowles, dont elle a eu deux enfants.

Le prince de Galles a, de son côté, choisi d’unir sa destinée à celle d’une jeune fille timide, Diana Spencer, dont le charme a rapidement conquis les sujets britanniques. Ce mariage, si bien commencé, dans les dentelles et l’émotion, n’a pas tenu ses promesses. Malgré la naissance de deux garçons, William et Harry, le couple n’a pas su résister à la pression des obligations de la vie princière. Charles a pris ses distances. Diana est devenue tour à tour boulimique et anorexique. L’affection a cédé le pas à la défiance. Et un divorce a été prononcé au bout du compte en 1996.

Un mariage à trois

Rien que de très banal a priori à une époque où les couples se font et se défont. Si ce n’est qu’il s’agit de la cour d’Angleterre et que dans ce mariage raté, l’ombre d’une femme trop proche de Charles a beaucoup joué. Comme l’a expliqué Diana, lors d’un entretien télévisé qui a fait grand bruit, il s’agissait d’un mariage à trois. Et la pièce rapportée n’était autre que Camilla Parker Bowles. Dame de cœur, discrète mais toujours présente, celle-ci ne semble donc jamais avoir véritablement quitté la vie de Charles. Le prince de Galles a d’ailleurs été obligé de reconnaître publiquement en 1994 qu’il avait commis l’adultère avec elle. Certaines mauvaises langues affirment même qu’elle aurait guidé en secret les pas de Charles vers Diana, dont la jeunesse et la discrétion faisaient espérer qu’elle ne serait pas une rivale trop pugnace. De là à parler de «Camillagate», il n’y avait qu’un pas qui a été rapidement franchi.

La mise au jour du rôle de Camilla dans le désintérêt manifesté par Charles pour Diana a participé à rendre très difficile l’officialisation de la relation des deux amants après leurs divorces respectifs. La mort tragique de Diana, dans un accident de voiture sous le pont de l’Alma à Paris en août 1997,  n’a pas arrangé les choses non plus. La princesse était restée extrêmement populaire et sa disparition a provoqué beaucoup d’émotion. L’hypothèse d’un complot pour l’éliminer a même été évoquée. A cette époque, un mariage entre Charles et Camilla n’aurait pas été envisageable. D’autant que la reine Elizabeth II ne semblait pas du tout d’accord pour permettre à la dulcinée de son fils de mettre le moindre petit bout d’orteil dans l’escarpin d’une future reine.

Aujourd’hui, l’eau a coulé sous les ponts. Diana est encore dans les mémoires. Mais les esprits sont apaisés. Peu à peu, en douceur, sans provocation, Camilla a réussi à habituer les Britanniques et la famille royale à sa présence. Elle a été invitée à des réceptions officielles en compagnie du prince de Galles. Elle a rencontré les princes William et Harry. Et depuis quelque temps, elle habite officiellement dans la résidence londonienne de Charles, Clarence House. Le jeu de cache-cache avec la presse a pris fin, Charles et Camilla vivent ensemble sans contrainte. Le temps du mariage est donc venu. D’autant que l’Eglise anglicane n’y voit finalement pas d’objection.

L’Eglise dit oui, les Britanniques disent non

Dans le cas contraire, la donne aurait été bien différente. Car Charles qui est appelé à monter sur le trône, devra du même coup devenir le chef de l’Eglise d’Angleterre. Il n’aurait donc pas été envisageable pour lui de se marier si ses représentants avaient désapprouvé cette union. Il est aujourd’hui rassuré puisque l’archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, a lui-même déclaré que les dispositions prises par le prince de Galles pour ses deuxièmes épousailles «sont conformes aux consignes de l’Eglise d’Angleterre concernant le remariage».

Charles pourra donc à la fois devenir roi et épouser sa belle, qui par contre devra se contenter du titre de princesse consort. Elle n’aura pas droit à un couronnement et ne prendra pas non plus le titre de princesse de Galles, dont Diana garde jusque dans la tombe la jouissance. Camilla deviendra simplement duchesse de Cornouailles. Ce mariage de la maturité -il a 56 ans et elle 57- a donc tout pour être le bon, même si, selon un sondage réalisé immédiatement après l’annonce par la chaîne d’information Sky News, 70 % des Britanniques affirment pour le moment le désapprouver.


par Valérie  Gas

Article publié le 10/02/2005 Dernière mise à jour le 10/02/2005 à 17:05 TU

Audio

Cyril Boulay

Spécialiste des familles royales

«Au vu de tous les scandales qui existaient chez les Windsor, ce mariage peut paraître comme une nouvelle ère pour la monarchie.»