publicite publicite

 

 
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Japon / France

Fillon plaide pour le nucléaire civil

Article publié le 12/04/2008 Dernière mise à jour le 12/04/2008 à 13:57 TU

Akira Amari, ministre japonais  du Commerce (d), fait visiter au Premier ministre français, François Fillon (c), la centrale de traitement de déchets nucléaires de Rokkasho dans le nord du Japon.(Photo : Reuters)

Akira Amari, ministre japonais du Commerce (d), fait visiter au Premier ministre français, François Fillon (c), la centrale de traitement de déchets nucléaires de Rokkasho dans le nord du Japon.
(Photo : Reuters)

Une manifestation d'antinucléaires attendait le Premier ministre français qui visitait, au troisième jour de son voyage au Japon, une usine de retraitement de déchets nucléaires, dans le nord du pays. Elle a été construite en partie par la France. Pas moins de 700 personnes protestaient. Ce qui est important à l'échelle du Japon qui est un pays où les manifestations sont rares ou peu importantes. A l'occasion de ce déplacement, François Fillon a défendu le droit pour les pays pauvres d'accéder au nucléaire civil.

François Fillon

Premier ministre français

« La France considère qu’il n’y a aucune raison de décréter qu’une partie du monde, la plus pauvre, est pour toujours privée de l’accès à l’énergie nucléaire. Nous pensons que c’est une faute politique que d’agir de cette manière. »

écouter 1 min 8 sec

12/04/2008 par Valérie Gas

Avec notre envoyée spéciale au Japon, Valérie Gas

Zen : c’est l’image que François Fillon a voulu donner durant son séjour au Japon. Est-ce l’effet de son entrevue avec l’empereur Aki Hito dans un palais impérial symbole de la sérénité japonaise, ou est-ce simplement le fait de s’être éloigné des bisbilles de la politique intérieure française, il est vrai bien agitée ces derniers jours au sein de la majorité, notamment avec les dérapages verbaux de Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d’Etat à l’Environnement, qui l’ont privée du voyage au Japon avec le Premier ministre...

Toujours est-il qu’au bout du compte, ce séjour a de quoi satisfaire François Fillon, puisqu’il a été reçu avec tous les honneurs et qu’il a su redynamiser les relations diplomatiques avec le Japon, un peu en déshérence ces derniers temps.

François Fillon super-diplomate : l’exercice semble lui plaire. Le Premier ministre paraît d’ailleurs friand des voyages. Il s’était déjà rendu avant le Japon en Argentine et au Kazakhstan notamment. Il a prévu de poursuivre dans quelques jours au Maroc, puis un peu plus tard aux Etats-Unis.

A la veille de la présidence française de l’Union européenne, François Fillon s’investit de plus en plus, comme Nicolas Sarkozy, pour porter la parole de la France auprès de ses partenaires internationaux.

François Fillon, VRP au Japon

« Le dossier Airbus est celui sur lequel le Premier ministre a le plus insisté auprès de ses interlocuteurs, notamment au Keidanren, le patronat japonais. »

écouter 01 min 09 sec

12/04/2008 par Valérie Gas