publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Mexique

Le Groupe Mexico ferme son immense mine de cuivre

Article publié le 25/04/2008 Dernière mise à jour le 25/04/2008 à 20:31 TU

Dénouement inattendu de la grève des ouvriers de la mine Mexicana de Cananea. Le Groupe Mexico a décidé de fermer son immense mine de cuivre alors que les cours de ce métal sont au plus haut.

Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

Les 1 500 mineurs en grève depuis plus de dix mois seront indemnisés conformément à la loi.

Mexicana de Cananea, considérée comme l'une des plus grandes mines de cuivre du monde a mis fin à leur contrat de travail bien que la justice ait déclaré cette grève légale.

Les mineurs réclamaient de meilleures conditions d'hygiène, en particulier, qu'on leur fournisse de l'eau potable dans l'immense mine à ciel ouvert où ils travaillaient.

Un conflit vieux d’un siècle

En 2006, la mine a produit 592 000 tonnes de cuivre. Avec les prix internationaux des matières premières qui s'envolent, le Groupe Mexico est richissime et a les reins solides : il détient 5 mines de cuivre dans d'autres pays et possède d'importantes réserves de ce métal.

Le Groupe Mexico est donc en position de force. Au lieu de négocier, il choisit de fermer la mine qui représente la seule source d'emploi de la région. Il veut faire pression sur la population, quitte à l'affamer, pour faire tomber le président du syndicat, Napoléon Urrutia, un homme corrompu mais soutenu par sa base qui a mené avec succès 9 grèves en sept ans.

Les conflits mineurs-patronat existent depuis plus d'un siècle dans cette mine. La grève de Cananea en 1906 est considérée par les historiens comme la première insurrection qui a déclenché la Révolution de 1910.

A lire

Mexique

Tous les mineurs sont en grève

17/01/2008 à 15:01 TU