publicite publicite

 

 
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Allemagne / France

Accord franco-allemand sur la réduction de C02

Article publié le 09/06/2008 Dernière mise à jour le 10/06/2008 à 03:15 TU

Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel sont parvenus contre toute attente à un double accord lors de leur sommet de Straubing en Bavière. Le premier fixe les principes de réduction des émissions de CO2 des voitures dans l'Union européenne et le second concerne le plan d'action européen contre le réchauffement climatique.
Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel pendant le sommet franco-allemand, le 9 juin 2008 à Straubing, au sud de l'Allemagne.(Photo : Reuters)

Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel pendant le sommet franco-allemand, le 9 juin 2008 à Straubing, au sud de l'Allemagne.
(Photo : Reuters)


Avec notre envoyée spéciale à Straubing,
Blandine Milcent

Nicolas Sarkozy, président de la République

« La France a besoin de l'Allemagne pour sa présidence. »

écouter 00 min 54 sec

10/06/2008 par Blandine Milcent


Le détail de l’accord franco-allemand sur la réduction des émissions de CO2 des voitures propose en fait d'aménager les propositions de la Commission européenne sur le sujet. Celle-ci prévoit en effet que les constructeurs automobiles réduisent les émissions de CO2 des voitures à 120g/km et ce d'ici à 2012.

« On ne touche pas à l'édifice, disent Paris et Berlin, mais on lui insuffle un peu plus de flexibilité en donnant plus de temps aux constructeurs automobiles pour se mettre aux normes ».

Ces normes ne concerneraient que les nouveaux modèles pour commencer et le système de pénalité contre les contrevenants serait allégé.

« C'est une percée importante sur un dossier où nos positions étaient éloignées », a commenté Angela Merkel.

Même démarche sur le paquet de mesures climatiques concernant cette fois les émissions de CO2 par pays. On ne touche pas aux normes européennes mais on les aménage là encore avec l'objectif de trouver un accord définitif en Europe avant la fin de l'année.

« Nous allons à la présidence française de l'Union européenne avec un double accord franco-allemand », a donc déclaré un Nicolas Sarkozy ravi.


Wolfram Vogel, représentant à Paris de l'Institut franco-allemand de Ludwigsbourg

Allemagne / France : divergences et compromis sur l'Europe

Le paquet « Energie-climat » va probablement être bouclé à la fin de la présidence française. 

écouter 03 min 48 sec

09/06/2008 par Dominique de Courcelles