Rechercher

/ languages

Choisir langue
 

Suisse / RD Congo

La fortune de Mobutu ne retournera pas dans les caisses de l'Etat

Article publié le 23/11/2008 Dernière mise à jour le 25/11/2008 à 09:15 TU

Le 15 décembre, une partie des avoirs de l'ancien président zaïrois Mobutu sera remise à sa famille. Le gouvernement suisse a tenté de restituer ces fonds à Kinshasa pour qu'ils soient réinjectés dans les caisses de l'Etat, mais la République démocratique du Congo n'a jamais donné suite. De son côté, la famille de l'ancien président n'est pas prête à abandonner un magot de plus de 8 millions de dollars.

Les avoirs de l'ancien président zaïrois, Mobutu Sese Seko, seront remis à sa famille le 15 décembre. (Photo : AFP)

Les avoirs de l'ancien président zaïrois, Mobutu Sese Seko, seront remis à sa famille le 15 décembre.
(Photo : AFP)

Avec notre correspondant à Genève, Laurent Mossu

La Suisse s’apprête à restituer à la famille Mobutu des fonds que l’ancien chef d’Etat avait dissimulé en Suisse. Selon Valentin Zellweger, vice-directeur du département du droit international au ministère des Affaires étrangères suisse, l’opération sera effectuée le 15 décembre prochain.

Les avoirs de l’ancien chef d’Etat furent gelés le 17 mai 1997, à la suite de son décès. La fortune de l’intéressé, placée hors d’Afrique, atteignait, selon certaines sources, l’équivalent de près de 2,7 milliards d’euros. La Suisse a fait saisir 8,3 millions dans les banques du pays. Le reste du magot s’était envolé vers d’autres paradis fiscaux.

A plusieurs reprises, la Suisse est intervenue auprès du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) lui indiquant la marche à suivre pour que l’argent retrouve le chemin des caisses de l’Etat. Il suffisait de faire la preuve que les capitaux étaient bien de l’argent public. Kinshasa n’a jamais donné suite. Quant à la famille et notamment l’un des fils - qui joue d’ailleurs un rôle politique en vue à Kinshasa - elle a tout bonnement refusé de renoncer au magot.