publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Gabon

Mutinerie à la prison centrale de Libreville

par  RFI

Article publié le 19/01/2009 Dernière mise à jour le 19/01/2009 à 16:32 TU

Une mutinerie a éclaté dans la prison centrale de Libreville. Il y aurait deux morts. Mille cinq cents prisonniers s'entassent dans les cellules alors que l'établissement ne peut recevoir en principe que 300 détenus. Les forces de l'ordres sont intervenues.

Les gendarmes paramilitaires gabonais sont intervenus à la prison de Libreville pour tenter d'y maîtriser la mutinerie.(Photo : AFP)

Les gendarmes paramilitaires gabonais sont intervenus à la prison de Libreville pour tenter d'y maîtriser la mutinerie.
(Photo : AFP)

La mutinerie a débuté très tôt ce lundi selon des témoins. La police et la gendarmerie sont rapidement arrivées sur les lieux, mais on ne sait pas si les mutins étaient armés. Des coups de feu ont été entendus à l'intérieur de la prison.

Le bilan provisoire est de deux morts et sept blessés. Les deux personnes décédées sont des détenus qui voulaient profiter du désordre créé pour s'échapper. Ils auraient été abattus par les gardiens. D'autres prisonniers auraient réussi à s'échapper.

La zone a été entièrement bouclée. Des policiers, armes au poing, se sont placés sur les toits de la prison pendant qu'un hélicoptère surveillait la zone. Les revendications des mutins ne sont pas encore connues. Quelques agents de ce principal établissement pénitentiaire  du Gabon reconnaissent que les conditions de détention sont exécrables. Construite en 1956, la prison compte près de 1 500 détenus pour 300 places seulement.