Rechercher

/ languages

Choisir langue
 

Algérie

Le frère du président à la tête d'un nouveau parti

par  RFI

Article publié le 06/06/2009 Dernière mise à jour le 06/06/2009 à 21:15 TU

Carte de l'Algérie.(Carte : S. Borelva / RFI)

Carte de l'Algérie.
(Carte : S. Borelva / RFI)

Frère cadet de l'actuel président dont il est très proche, Saïd Bouteflika, âgé de 52 ans, s’apprête à lancer sa propre formation politique. Une source proche des initiateurs du projet évoque la tenue du premier congrès constitutif dès l'automne prochain. Pour Le Quotidien d'Oran , il s'agit d'un nouveau parti politique sur lequel devrait s'appuyer Saïd Bouteflika pour succéder à son frère en 2014.

L’information selon laquelle, Saïd Bouteflika, le frère cadet du président Abdelaziz a entamé des consultations en vue de fonder un parti politique, circulait à Alger depuis quelques semaines déjà.

Elle vient d’être éventée par la presse sans susciter la moindre réaction de l’intéressé. D’anciens militants du FLN confirment que des cadres universitaires ont été approchés par Saïd Bouteflika et qu’au moins trois rencontres préliminaires se sont déjà tenues à Alger.

Dans les cercles des trois partis de l’alliance présidentielle, le FLN (Front de libération nationale), le RND (Rassemblement national démocratique) et le MSP (Mouvement de la société pour la paix), qui ont politiquement cautionné le troisième mandat d’Abdelaziz Bouteflika, on ne veut pas prendre ce projet au sérieux.

Divers quotidiens notent toutefois que Saïd Bouteflika est actuellement très courtisé par des personnalités politiques, médiatiques et économiques. Pour certains, il représente le véritable pouvoir depuis la maladie de son frère, hospitalisé à Paris fin 2005. Et l'homme ne tait pas ses ambitions présidentielles.

On comprendrait mieux alors les appels répétés à des législatives anticipées. Elles seraient l’occasion pour ce futur nouveau parti, qui aurait comme nom «Génération libre», de passer son premier test électoral et éventuellement de chambouler le paysage politique.