Rechercher

/ languages

Choisir langue
 

Mali/Terrorisme

L'ultime hommage au lieutenant-colonel Lamana Ould Bou

par  RFI

Article publié le 13/06/2009 Dernière mise à jour le 13/06/2009 à 05:12 TU

Le Mali.(Carte : Latifa Mouaoued/RFI)

Le Mali.
(Carte : Latifa Mouaoued/RFI)

Le lieutenant-colonel Lamana Ould Bou, tué mercredi à Tombouctou par des islamistes armées a été inhumé vendredi à Tombouctou, en présence de plusieurs milliers de personnes. Cet officier malien avait participé à l'arrestation d'islamistes dans le nord du Mali. Il a été tué par des hommes soupçonnés d'appartenir à la branche maghrébine d'al-Qaïda.

Dans la cour du camp militaire de Tombouctou, le corps de l’officier tué ; il est recouvert du drapeau national. Présents sur les lieux, des hauts gradés de l’armée malienne et civile ; c’est le recueillement. Très ému, le commandant de la zone militaire de Tombouctou Modibo N’Diaye ne pourra pas prendre la parole. C’est le gouverneur de la région qui prononcera finalement l’oraison funèbre. Il fait l’éloge du disparu.

Après une cérémonie de prise d’armes, après un passage à la mosquée, des milliers de personnes accompagnent la dépouille mortelle, direction le cimetière de Tombouctou. Il fait chaud en cette période de canicule à Tombouctou, près de 45 degrés à l’ombre, alors certains déjà très affectés par cette mort tombent évanouis. Trente minutes plus tard l’enterrement s’achève.

Les habitants de Tombouctou sont toujours en colère. Toujours en colère surtout lorsqu’on apprend que pour cet assassinat la piste al-Qaïda est confirmée. Pour tout le monde, il faut, ont entendus les témoins, bouter hors du pays, hors de la région, les islamistes armés. Pour y arriver, le gouvernement malien lance un appel à ses voisins ainsi qu’à la communauté internationale.