publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Congo-Brazzaville/Election présidentielle

Portraits et interviews des candidats

par  RFI

Article publié le 07/07/2009 Dernière mise à jour le 10/07/2009 à 21:09 TU

Le premier tour de l'élection présidentielle a lieu le 12 juillet. Treize candidats sont en lice, dont le chef de l'Etat sortant Denis Sassou Nguesso, qui brigue un troisième mandat consécutif, et cinq membres de l'opposition. RFI diffuse, jusqu'à la fin de la semaine, les interviews de chacun des prétendants à la magistrature suprême.

Denis Sassou Nguesso, 66 ans. Président du Congo de 1979 à 1992, il revient au pouvoir fin 1997, au terme d’une sanglante guerre civile. Réélu en 2002, le chef de l’Etat sortant sollicite un nouveau mandat de 7 ans à la tête du Congo.

Firmin Ayessa

Ministre d'Etat porte-parole de Denis Sassou Nguesso et directeur de campagne

« Nous allons, au cours du prochain septennat, développer l’agro-industrie, faire en sorte que notre pays qui n’est pas très peuplé (...) ne continue pas à importer massivement ce qu’il doit consommer ».

10/07/2009 par Catherine Ninin



Mathias Dzon, 62 ans, candidat de l'Alliance pour la République et la démocratie (ARD). L'ancien ministre des Finances de Denis Sassou Nguesso est, à présent, dans l'opposition.

Mathias Dzon

Ancien ministre des Finances

« Dans le domaine qui est le mien, j'ai accumulé beaucoup d'expérience. Maintenant je veux me mettre au service de mon pays. C'est aussi simple que cela. »

09/07/2009 par Catherine Ninin

Bonaventure Mzidy, président du Mouvement pour les intérêts congolais et pour le salut, un parti d’opposition.

Bonaventure Mzidy

Candidat Mouvement pour les intérêts congolais

« Le produit de la vente de notre pétrole brut doit être reversé dans la monnaie de la transaction, en euros ou en dollars au Trésor public sans manipulation ».

09/07/2009 par Stanislas Ndayishimiye


Anguios Nganguia Ngambé, ce candidat indépendant est proche du parti au pouvoir. Il décline d’abord une partie de son programme.

Anguios Nganguia Ngambé

Candidat indépendant

« Je promets aux Congolais de penser à l’avenir partagé du Congo, c’est pour cela que je suis le président du changement et de l’espoir des Congolais ».

09/07/2009 par Stanislas Ndayishimiye


Tchibinda Kouangou, ancien membre du PCT, le parti au pouvoir. Il déplore par exemple le fait que les responsables de la disparition de 353 Congolais sur le Beach de Brazzaville en 1999 n’aient jamais été poursuivis. Tchibinda Kouangou veut restaurer l’Etat de droit.

Tchibinda Kouangou

Magistrat

« Si je suis élu, je vais restaurer l’Etat de droit, un Etat où tous les citoyens y compris le président de la République doivent être soumis à la loi ».

09/07/2009 par Stanislas Ndayishimiye



Guy Romain Kinfoussia est âgé de 68 ans. Il est le chef de file de l'opposition et président de l'Union pour la démocratie et la République, UDR-Mwinda.

Guy Romain Kinfoussia

Candidat de l'UDR MWINDA

« L'Etat n'existe plus au Congo, son économie est délabrée, aucune perspective n'est offerte aux familles quant à l'éducation de leurs enfants ou à leur propre santé. »

08/07/2009 par Catherine Ninin

Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, militant de la première heure de l'UPADS, le parti de l'ancien président Pascal Lissouba. Mais Il se présente à cette élection sans étiquette. Agé de 57 ans, il est originaire de Pointe noire où il dirige une société privée de Transit.

Joseph Kignoumbi Kia Mboungou

Candidat sans étiquette

« Nous avons suffisamment d'argent pour que l'école, la santé, la route soient dans un meilleur état que celui d'aujourd'hui. »

08/07/2009 par Catherine Ninin

Nicéphore Fylla de Saint Eudes, ex-député du Parti congolais du travail (la formation au pouvoir), a fondé le Parti républicain et libéral (PRL). Cet Enarque, diplômé de l'Institut supérieur de gestion de Paris, docteur en sciences politiques, se présente pour la première fois. Jusqu'à peu, il occupait les fonctions de PDG de la SARIS, compagnie sucrière franco-congolaise.

Nicéphore Fylla de Saint Eudes

Candidat de l'opposition modérée

« Le premier volet de notre programme se rapporte à le réforme des institutions pour permettre à la démocratie de fonctionner normalement. »

07/07/2009 par Catherine Ninin

Clément Mierassa est candidat du Parti social démocrate congolais, un parti d’opposition. Ce sexuagénaire est originaire des plateaux tout comme l’opposant Mathias Dzon. Clément Mierassa fut ministre du Commerce pendant la transition de 1991 à 1992, année où il fut candidat à la présidentielle.

Clément Mierassa

Candidat du Parti social démocrate

« Il faut sérieusement prendre en charge les problèmes de lutte contre la corruption ».

08/07/2009 par Catherine Ninin

Joseph Hondjuila Miokono fut ministre du Commerce sous le régime de l'ancien président Pascal Lissouba. Ce sexagénaire qui a vécu dix ans en exil, est rentré en 2006 au Congo où il a créé son propre parti, le Rassemblement des forces pour la démocratie. C'est sous cette étiquette qu'il se présente.

Joseph Hondjuila Miokono

Candidat de l'opposition dite modérée

« L'emploi est la priorité des priorités car la jeunesse congolaise est totalement perdue. »

07/07/2009 par Catherine Ninin

Marion Michel Madzimba Ehouango, professeur d'université de 54 ans, est un conservateur du Parti congolais du travail. Il a été à plusieurs reprises directeur de cabinet. Il se présente pour la première fois au nom de l'Association Marien Ngouabi (ancien président du Congo, assassiné en 1977). Il avait dans un premier temps appelé à une concertaion nationale en lieu et place de l'élection.

Marion Michel Madzimba Ehouango

Candidat du Parti Congolais du Travail

« Il faut revenir à la Constitution de 1992 qui a été votée par 98% de la population. Monsieur Sassou Nguesso est arrivé au pouvoir à l'issue d'un coup d'état, et sa Constitution sur mesure lui donne tous les pouvoirs. »

07/07/2009 par Catherine Ninin

Bertin Pandi Ngouari, est l'un des plus jeunes candidats de cette élection, il a la quarantaine et est capitaine de gendarmerie. Il n'a jamais brigué de mandat électif. Il se présente sans étiquette.

Bertin Pandi Ngouari

Candidat indépendant

« Je représente la jeunesse, je suis le plus jeune candidat. Il faut que l'on essaie de briser le cercle vicieux dans lequel les aînés nous ont enfermés. [...] je propose les temps modernes à mes concitoyens. »

07/07/2009 par Catherine Ninin

Jean Ebina, 47 ans est un homme d'affaires et un scientifique, dépositaire de plusieurs brevets d'invention. Il a été candidat malheureux aux élections législatives de 2007. C'est sa première participation à une élection présidentielle et n'est affilié à aucun parti.

Jean Ebina

Candidat indépendant

« Je suis candidat indépendant à la présidentielle tout simplement parce qu'il est temps d'apporter du renouveau au Congo Brazaville qui est mal géré. L'eau ne coule plus dans les robinet alors que le pays est riche. »

07/07/2009 par Catherine Ninin