publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
Mots de l'actu
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle
Comprendre l'actualité

Journal en français facile

Edition du 25/05/2015 20:00

Merci d'écouter RFI, en direct de Paris où il est 22 heures...

François Bernard /

En compagnie de Sylvie Berruet pour vous présenter le journal en français facile, bonsoir Sylvie...

Sylvie Berruet /

Bonsoir

FB /

Dans l'actualité de ce lundi 25 mai

En Syrie, poursuite des combats autour de Palmyre,  qui a été bombardé par l'aviation syrienne aujourd'hui. On en parle avec Stéphane Lagarde dans un instant

SB /

 Un caporal de l'armée tunisienne a tué sept de ses camarades avant d'être abattu dans une caserne de Tunis. Les autorités privilégient la piste d'un "acte isolé" et non "terroriste".

FB /

La police malaysienne annonce avoir découvert dans la jungle reculée du nord du pays 139 fosses communes contenant des cadavres de migrants.

SB /

Football Michel Platini, président de l'UEFA, soutiendra le Prince Ali lors de la présidentielle Fifa face au dirigeant sortant Joseph Blatter.

 

FB /

L’aviation Syrienne a effectué ce lundi d’intenses raids sur Palmyre, la cité antique tombée jeudi aux mains des islamistes.

SB /

 Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, les combattants djihadistes auraient exécutés 217 personnes  depuis 9 jours dont des membres des forces syriennes.

FB /

 Pas moins de 15 frappes aériennes ont été menées en représailles aux premières heures du jour ce lundi… Bonsoir Stéphane Lagarde, on revient avec vous sur le déroulement des événements.

STEPHANE : Ce sont des bâtiments contrôlés par le groupe Etat islamique, dont celui des services de renseignements militaires et l’hôpital national qui ont été pris pour cible… D’autres frappes auraient visé un périmètre proche des antiquités gréco-romaine précise encore le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme cité par l’AFP. « L’armée de l’air a frappé plus de 160 objectifs, tuant des terroristes et détruisant des engins équipés de mitrailleuses » précise une source militaire syrienne. Des opérations qui à en croire cette même source se poursuivent autour de la ville antique, située dans la province de Homs. Les nouvelles cibles étant la localité d’al-Sokhna, les champs gaziers d’al Hel et Arak ainsi que toutes les routes qui conduisent vers Palmyre. Selon la télévision syrienne, « 50 terroristes » ont été tués dans les frappes ce lundi.

FB / : Et ces chiffres sont difficilement vérifiables Stéphane, comme le nombre des exécutions commises par le groupe Etat Islamique.

STEPHANE : Les médias officiels syriens parlent de « massacre » à Palmyre. Selon le quotidien al-Watan proche du régime, 450 civils, dont des femmes et des enfants, auraient ainsi été assassinés par les djihadistes. L’observatoire Syrien des droits de l’homme parle de son côté de 67 civils et de 150 membres des forces syriennes exécutés.  

 

FB /

Le vice-président américain Joe Biden a tenté d'aplanir le différend entre Washington et Bagdad après les critiques américaines sur les soldats irakiens  à Ramadi.

SB /

la ville est  tombée il y a une semaine aux mains du groupe Etat islamique et le ministre de la Défense Ashton Carter a affirmé que les soldats irakiens n'avaient pas eu "la volonté de se battre" à Ramadi.

 FB /

 M. Biden est revenu sur ces propos et a reconnu (je cite) "le courage et l'énorme sacrifice des soldats irakiens ces 18 derniers mois à Ramadi et ailleurs" en Irak dans leur combat contre Daech.

FB :

Fusillade dans une caserne tunisienne ce lundi matin à Tunis...

SB /

Un caporal  a ouvert le feu dans la caserne de Bouchoucha...dans le quartier du Bardo...près du Parlement et du musée.

FB /

Le bilan provisoire fait pour l'instant état de 8 morts : 7 militaires et le tireur...  Une dizaine de soldats blessés sont encore soignés à l'hôpital militaire de Tunis. A Tunis, Jihane Bergaoui.

L'auteur de la fusillade serait un caporal-chef d'une trentaine d'années, récemment privé de son port d'arme...selon le Ministère de la Défense. Il avait même été transféré vers unité moins sensible... Au sein de l'armée, il était donc connu pour souffrir de troubles..et de problèmes familiaux.

Mais ce militaire a réussi à déjouer la surveillance : ce matin, en pleine cérémonie de salut au drapeau tunisien...il a poignardé un collègue afin de lui voler son arme...et a alors tiré autour de lui...tuant et blessant ses camarades. Il est mort dans les échanges de tirs.

Pour l'instant, les autorités tunisiennes veulent rester prudentes : elles martèlent que l'enquête est encore en cours... L'acte terroriste n'est pas totalement écarté selon le porte-parole du Ministère de la Défense...même si la piste des troubles psychologique semble privilégiée...

En tous cas, la fusillade provoque ici beaucoup d'émotions : les Tunisiens ont encore à l'esprit l'attentat du Bardo du 18 mars dernier...qui a fait 22 victimes.

FB /

Au Burundi, es opposants à un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza poursuivent leur mobilisation à Bujumbura.

La police a été  déployée en nombre, à dix jours des élections législatives et communales qui doivent précéder le scrutin présidentiel de fin juin.

FB /

En Malaisie, les autorités ont découvert 139 fosses et 28 camps servant au trafic d'être humains dans une région reculée, non loin de la frontière avec la Thaïlande.

SB /

Selon le chef de la police nationale, les fosses sont susceptibles de renfermer les dépouilles d'exilés du Bangladesh et de Birmanie. Les camps avaient, eux, une capacité suffisante pour accueillir des centaines de personnes.

FB /

Ces découvertes viennent confirmer le caractère tragique du trafic d'êtres humains en Asie du Sud-est. Pour Phil Robertson, le directeur de Human Rights Watch pour la région Asie, toute la lumière doit être faite pour retrouver les responsables.

"Il est très important que l'opinion publique en Thaïlande et en Malaisie reconnaisse et comprenne l'implication des cartels dans ces opérations de trafic d'êtres humains. Ces cartels contrôlent les migrants et demandent des rançons pour des personnes retenues dans des camps de détention. Les responsables viennent de Birmanie et du Bangladesh, mais il y a aussi des Malaisiens qui ont été impliqués dans ces activités criminelles. Nous espérons que la Malaisie fera tout son possible pour mener des enquêtes et pour retrouver les responsables afin de les arrêter et de les poursuivre en justice, peu importe leur position ou leur statut social. En fait, nous craignons que le scénario thaïlandais ne se répète : en Thaïlande seuls des hommes politiques locaux et des policiers locaux ont été arrêtés.

FB /

 Phil Robertson, le directeur de Human Rights Watch au micro de Stéphanie Schuler

Les élections municipales et régionales dimanche en Espagne ont tourné au vote sanction contre le Parti populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy, le chef du gouvernement au pouvoir depuis 2011.

SB /

 Podemos  la formation de gauche anti-austérité issue du mouvement des Indignés en 2011, et de Ciudadanos (les Citoyens), parti libéral centriste engagé contre la corruption, ont fait une percée remarquable.

FB /

La Grèce entend honorer ses dettes mais a besoin d'une aide d'urgence  a fait savoir aujourd'hui le gouvernement d'Athènes.

SB /

Après quatre mois de discussions avec ses créanciers  le gouvernement  d'Alexis Tsipras est toujours à la recherche d'un accord qui permettrait de débloquer 7,2 milliards d'euros d'aides  ce qui lui permettrait d'éviter la faillite

FB /

Début ce lundi après midi du comité exécutif de la FIFA à Zurich, en SUISSE, qui a la fin de la semaine élira son président.

SB /

Deux candidats son en lice : Sepp Blatter, qui occupe le poste et le prince Ali Ben Al Hussein, prince jordanien et cousin du roi Adballah II.

FB /

Ali Ben Al Hussein à reçu ce lundi le soutien du président de l'UEFA : Michel Platini. Un choix tous sauf anodin nous dit  Pierre Chaperon.

En football, on appelle ça un tacle chirurgical.

En se positionnant contre Sepp Blatter, Michel Platini continue son combat contre l'actuel patron du football mondial. Et s'il choisit de se positionner en faveur de l'adversaire du président de la FIFA, le prince jordanien : Ali Ben Hussein c'est avant tout pour redorer le blason d'une instance internationale sali depuis longtemps par les scandales suposés de corruption...

Pour l'ancien numéro dix des Bleus... si Blatter reste à la tête de l'organisation du football mondial... il y aura toujours un déficit d'image et de crédibilité pour la FIFA assure-t-il...

La position de Platini est tout sauf une surprise, lui qui avait un temps penser briguer le poste, mais avait abandonné lasser entre autre par les coups bas à son encontre

Le président de la confédération européenne de football souhaite, depuis de nombreux mois que souffle sur la FIFA un vent de changement... Un vent de changement qui ne passe pas par Blatter que Platini décrit subtilement comme une personne ayant peur du vide, et s'accrochant au pouvoir. Michel Platini, comme sur lorsqu'il était joueur : attaque. Pas sûr que cela change grand chose à l'issu du vote, mais au moins les choses sont dites...

FB /

Carlo Ancelotti,  l'entraîneur du Real Madrid, a été limogé au terme d'une seconde saison décevante.

C'est la fin de ce journal

Jingle JFF

FB /

Vous le retrouvez sur notre site Internet avec le script pour lire en même temps que vous écoutez...

SB /

Et demain, un nouveau journal

FB /

Bonsoir à tous, à demain

 

Article publié le 25/05/2015

 

Et aussi ...

Journal en français facile

Mots de l'actualité