publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
Mots de l'actu
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle
Comprendre l'actualité

Les mots de l'actualité

FRANCOPHONIE   18/03/2006

Les mots de la semaine

 

Le mot de la semaine, c’est certainement  « francophonie ». Non pas seulement le titre du festival francophone en France dont on parlait hier dans le mot de l’actualité. Mais la francophonie en général. Et le mot n’est pas si simple car il a deux significations. Il peut d’abord désigner l’ensemble des gens qui parlent français tout autour du monde, quel que soit leur pays. C’est le sens premier. On  le comprend bien : franco- évoque le français, bien sûr. Phonie vient du mot phonè qui, en grec, signifie la voix. La francophonie, c’est donc mot à mot la voix française, le fait d’utiliser sa voix en français, donc de parler français. Donc le mot peut avoir un sens très concret. Ou parfois un peu plus abstrait : toutes les zones géographiques où l’on parle français, même si bien sûr on n’y parle pas que le français. En Afrique en particulier, il n’est pas un état où l’on ne parle que le français. Mais dans de nombreux pays, on parle français en plus d’autres langues.

Voilà donc le premier sens. Mais il  en existe un autre. Et à l’écrit en général, en met dans ce cas un F majuscule au mot Francophonie. Elle désigne alors toutes les institutions qui représentent la francophonie, en particulier l’organisation internationale de la Francophonie, et tous ceux qui travaillent avec elle. Le sens est là bien moins concret encore, et plus politique. On retrouve donc un peu la même différence que lorsqu’on dit la France en pensant au pays réel, à tous les Français, et au territoire français – premier sens… – et la France représentant l’Etat français ou même le gouvernement français : A Bruxelles, la France a dit non à tel ou tel projet. Il ne s’agit pas là de l’ensemble des Français mais de leur représentant politique.

 
Retrouvez Les mots de la semaine dans les journaux en français facile du week-end. Chaque semaine, Yvan Amar répond aux questions d'un auditeur.

Yvan  Amar

Article publié le 18/03/2006