Rechercher

/ languages

Choisir langue
 

Egypte/Terrorisme

Attentat meurtrier au Caire

par  RFI

Article publié le 22/02/2009 Dernière mise à jour le 23/02/2009 à 15:22 TU

Une jeune française de 17 ans a été tuée, vingt-cinq autres personnes blessées par l’explosion d’un engin dans un café du souk de Khan el-Khalili, un quartier touristique au coeur de la capitale égyptienne. La jeune fille faisait partie d’un groupe de 54 adolescents de Levallois-Perret, en voyage dans cette région touristique, dont le retour en France était prévu ce lundi. Les proches des victimes peuvent contacter la cellule de crise mise en place à Levallois au numéro de téléphone suivant : 01 53 29 11 00.
Les policiers évacuent le souk Khan el-Khalili, au coeur du Caire historique, le 22 février 2009.(Photo : Reuters)

Les policiers évacuent le souk Khan el-Khalili, au coeur du Caire historique, le 22 février 2009.
(Photo : Reuters)


Une touriste française a été tuée dans l'explosion d'un engin près d'un café du bazar Khan el-Khalili, quartier touristique du vieux Caire,  une vingtaine d’autres personnes blessées, dont dix-sept adolescents français. La jeune fille faisait partie d’un groupe de 54 adolescents de 13 à 17 ans, venus de Levallois, en proche banlieue parisienne, dont le séjour devait s’achever ce lundi. C’est en faisant leurs dernières emplettes qu’ils ont été victimes du terrorisme.

Mohammed

Témoin de l'explosion

« J'étais devant la mosquée et j'ai entendu une grande explosion. Il y avait des gens partout, des gens qui couraient. »

23/02/2009

Trois des quinze touristes français sont grièvement blessés.  On compte également d’autres nationalités, dont un Allemand, trois Saoudiens et trois Egyptiens.

Témoignage du responsable de l'hôpital égyptien qui a pris en charge les victimes

« La plupart des victimes de l'attentat, principalement des Français, ont quitté l'hopital où ils étaient soignés. »

23/02/2009


En France, Jean-Yves Cavallini, le maire adjoint de Levallois-Perret, dont la municipalité a organisé le séjour avec une association spécialisée s’est déclaré choqué. « Il a fallu que nous prévenions la famille de la jeune fille décédée, c'était vraiment très dur. » Une cellule d'aide psychologique a été mise en place à la mairie de Levallois pour les familles des victimes. Le président Nicolas Sarkozy a fait part de sa profonde émotion, ainsi que le Premier ministre, François Fillon. Ce dernier condamne « avec la plus grande fermeté, ce geste criminel  ».

Patrick Balkany

Maire de Levallois et député des Hauts-de-Seine au micro de Radio France

« Ces jeunes victimes d'un attentat aveugle, c'est horrible. »

23/02/2009

Première attaque terroriste depuis 2006

C’est la première attaque terroriste en Egypte contre les Occidentaux depuis 2006. L'attentat d'avril 2006 avait causé la mort de 20 personnes, à Dahab, une station balnéaire du Sinaï égyptien. Le ministre du Tourisme Zoheir Garranah, tout en condamnant cet attentat, a exprimé l'espoir qu'il n'aurait pas de répercussions négatives sur le tourisme, secteur clef de l’économie du pays qui a rapporté en 2008 quelques huit milliards et demi d’euros.  

Eric Chevallier

Porte-parole du ministère des Affaires étrangères

« Il semble que ce soit à côté d'un café que l'engin a explosé. »

22/02/2009 par Stanislas Ndayishimiye


« C'était un engin explosif, peut-être une grenade à main », a dit un responsable de la police. Selon des responsables, l'explosion est survenue près d'un café dans le voisinage de la mosquée Al-Hussein, fréquenté par les touristes.

Un autre engin a été découvert mais il n'a pas explosé, a-t-on affirmé de mêmes sources. La police a établi un cordon de sécurité dans le secteur.

Deux engins explosifs ont été lancés du haut d'un immeuble surplombant une rue pleine de cafés et de restaurants dans le secteur de la place Al-Hussein, selon des témoignages recueillis par l'AFP. Ces informations ont été confirmées de source policière.

Des précisions sur l'explosion

« Il s'agirait d'une bombe artisanale pleine de clous. »

22/02/2009 par Alexandre Buccianti

 

Une longue liste d'attentats en Egypte


Depuis le début des années 1990, des touristes ont été la cible d’attentats terroristes dans des lieux touristiques. Les Egyptiens font également partie des victimes de cette violence aveugle.
 

1992 : Daïrout (Haute- Egypte) : une touriste britannique tuée, acte revendiqué par l’organisation clandestine intégriste Jamaa islamiya.


1993 : 12 morts, dont 3 égyptiens, et 36 blessés. Les touristes  étaient de nationalité turque, américaine française, et italienne. Le mode opératoire : une bombe, placée dans un café.


1994 : Divers attentats enregistrés cette année, revendiqués par la Jamaa islamiya. Le bilan s’élève à 5 tués et 5 blessés. Toutes les victimes sont des touristes.


1996 : 18 touristes grecs sont tués, 14 autres blessés, dans un attentat devant l’hôtel Europa.


1997 : 72 morts, pour la plupart des touristes allemands, japonais et suisses. L’attentat a été perpétré contre leur autocar, devant le musée du Caire, et à Louxor. Encore une fois, la Jamaa islamiya revendique l’attentat.


2004 : Triple attentat perpétré dans le Sinaï contre l’hôtel Hilton de Taba. Bilan : 34 personnes tuées, 105 blessés.


2005 :  72  touristes tués dont 2 dans un attentat suicide dans le bazar de Khan al-Khalil au Caire. Les 70 autres ont péri dans une série d’attentats dans la station balnéaire de Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge.  


2006 : 20 morts et 62 blessés, dans un triple attentat à Dahab, dans le Sinaï.