Rechercher

/ languages

Choisir langue
 

Etats-Unis / Mexique

Fermeture d'un poste-frontière

par  RFI

Article publié le 23/09/2009 Dernière mise à jour le 23/09/2009 à 14:13 TU

Le poste-frontière le plus fréquenté entre San Diego en Californie, et Tijuana, au Mexique, a été fermé plusieurs heures au soir du 22 septembre, suite à un échange de coups de feu entre des douaniers américains et des passeurs mexicains. Bilan de cette opération : quatre blessés dont trois côté mexicain.  

Des immigrés se cachant d'un véhicule de police des douanes, près de la frontière Mexique/Etats-Unis, entre Tijuana et San Diego, le 19 septembre 2009.(Photo : Reuters)

Des immigrés se cachant d'un véhicule de police des douanes, près de la frontière Mexique/Etats-Unis, entre Tijuana et San Diego, le 19 septembre 2009.
(Photo : Reuters)

 
Ce fut un embouteillage mémorable. Le poste-frontières de San Ysidro, installé sur la côte californienne entre San Diego et Tijuana, entièrement fermé à la circulation côté nord, alors que quelque 40 000 véhicules transitent par là chaque jour. Trois camionnettes venaient de tenter de forcer ce point de passage qui est aussi l'un des plus contrôlés le long d'une frontière dans l'ensemble déjà extrêmement surveillée.

En fonçant brutalement sur le poste gardé par les agents américains, c'est apparemment une nouvelle méthode qu'ont choisi d'utiliser les passeurs de drogue ou de sans-papiers, qu'on appelle aussi localement « les coyotes », soumis à un renforcement massif des contrôles depuis des années et en particulier depuis le 11 septembre 2001. Un procédé qui a totalement échoué puisque les gardes ont ouvert le feu et que la tentative s'est arrêtée là pour les soixante-dix clandestins entassés dans les véhicules.

Bilan de l'opération : quatre blessés par balles, tous les occupants des camionnettes arrêtés, et un tonnerre de klaxons de la part des centaines de voitures contraintes de faire demi-tour dans le but de trouver une autre point de passage, pendant les quelques heures nécessaires aux garde-frontières pour faire leur enquête.