publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Fespaco 2005

Les 18 éditions précédentes

L'affiche du 19e Fespaco.
L'affiche du 19e Fespaco.
Retour sur le palamarès des 18 éditions précédentes sur Fespaco.

1RE SEMAINE DU CINEMA AFRICAIN (1969)

Pays représentés

  • - Afrique : 5 (Sénégal, Côte-d'Ivoire, Haute-Volta, Niger, Cameroun)
  • - Europe : 2 (France, Pays-Bas)

Films présentés

  • - Afrique : 14
  • - Autres : 9

2ME SEMAINE DU CINEMA AFRICAIN (1970)

Pays représentés

  • -Afrique : 9 (Algérie, Tunisie, Côte-d'Ivoire, Guinée, Niger, Sénégal, Mali, Haute-Volta, Ghana)

Films présentés

  • -Total : 40

3ME FESPACO (1972)

Pays et organismes représentés

  • - Afrique : 18 (Sénégal, Niger, Tunisie, Guinée, Gabon, Côte-d'Ivoire, Ethiopie, Zaïre, Dahomey, PAIGC, MPLA, Algérie, Congo-Brazzaville, Nigeria, Egypte, Ghana, Mauritanie, Haute-Volta, OCAM)
  • - Europe : 5 (France, USA, URSS, RFA, Vatican) + AGECOOP

Films présentés

  • - Total : 36

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga): Le wazzou polygame, d'Oumarou Ganda (Niger)
  • * Deuxième prix (Prix spécial d'authenticité) : Hydre Dyama, de Moussa Kemoko Diakité (Guinée)
  • * Troisième prix : L'opium et le bâton, de Mohamed Rachedi (Algérie)
  • * Prix de consolation : Pour ceux qui savent, de Tidiane Aw (Sénégal)
  • * Premier prix du court métrage : Moseka, de Kouami Mambu Zinga (Zaïre)
  • *Deuxième prix du court métrage : Sur le sentier du requiem, de Pierre-Marie Dong (Gabon)

4ME FESPACO (1973)

Pays représentés

  • - Afrique : 23
  • - Autres : 6

Films présentés

  • - Afrique : 46
  • - Europe et Amérique : 5

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga): Les mille et une nuits, de Souheil Ben Barka (Maroc)
  • * Prix de l'authenticité africaine : Identité, de Pierre-Marie Dong (Gabon)
  • * Prix du 7ème art : Décembre, de Mohamed Lakdar Hamina (Algérie)
  • * Prix de consolation : Le sang des parias, de Mamadou Djim Kola (Haute-Volta)
  • * Prix du court métrage : Accident, de Benoit-Maurice Ramampy (Madagascar)
  • * Félicitations du jury : Oumarou Ganda (Niger)

5ME FESPACO (1976)

Pays représentés

  • - Afrique : 17
  • - Autres : 9

Films présentés

  • - Total : 75

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga): Muna Moto, de Dikongue Pipa (Cameroun)
  • * Premier prix de consolation : - Vent du Sud, de Mohamed Slim Riadh (Algérie) - Ndiangane, de Mahama Johnson Traoré (Sénégal)
  • * Deuxième prix de consolation : Sur le chemin de la réconciliation, de René-Bernard Yonli (Haute-Volta)
  • * Prix du 7ème art : L'héritage, de Mohamed Bouhamari (Algérie)
  • * Prix spécial du jury : - Sejnane, d'Abdellatif Ben Ammar (Tunisie) - Nationalité immigrée, de Sydney Sokhona (Mauritanie)
  • * Mention spéciale : - Kaddhu Beykat (Lettre paysanne), de Safi Faye (Sénégal) - Saïtane, d'Oumarou Ganda (Niger)
  • * Autre mention spéciale : première participation du Ghana

6ME FESPACO (1979)

Pays représentés

  • - Afrique : 16 (Sénégal, Cameroun, Côte-d'Ivoire, Libye, Zaïre, Angola, Mali, Niger, Gabon, Haute-Volta, Tunisie, Congo, Algérie, Bénin, Ghana, Maurice)
  • - Autres : 10 (RFA, France, Canada, USA, Royaume-Uni, Tchécoslovaquie, URSS, Suisse, Belgique, Autriche)

Films présentés

  • - Afrique : 62
  • - Autres : 16

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga): Baara, de Souleymane Cissé (Mali)
  • * Prix de l'authenticité : Soleil des hyènes, de Ridha Behi (Tunisie)
  • * Prix du 7ème art : Alyam Alyam, d'Ahmed El Mahanouni (Maroc)
  • * Prix du meilleur court métrage : La boîte dans le désert, de Brahim Tsaki (Tunisie)
  • * Prix spécial de consolation : Yik-Yan, de Hamidou-Benoit Ouedraogo (Haute-Volta)

7ME FESPACO (1981)

Pays représentés

  • - Afrique : 16 (Mali, Niger, Bénin, Sénégal, Côte-d'Ivoire, Mauritanie, Somalie, Guinée, Tunisie, Maurice, Burundi, Mozambique, Haute-Volta, Egypte, Cap-Vert, Zimbabwe)
  • - Autres : 11 (RFA, Royaume-Uni, URSS, Bulgarie, Canada, Chine, Belgique, Autriche, Suisse, USA, France)

Films présentés

  • - Afrique : 69
  • - Autres : 9

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga): Djeli, de Fadika Kramo Lanciné (Côte d'Ivoire)
  • * Prix de l'authenticité : La chapelle, de Jean-Michel Tchissoukou (Congo)
  • * Prix du 7ème art : West Indies, de Med Hondo (Mauritanie)
  • * Prix Oumarou Ganda : Love Brewed in African Pot, de Kwan Ansah (Ghana)
  • Prix du meilleur court métrage : Poko, d'Idrissa Ouedraogo (Haute-Volta)

8ME FESPACO (1983)

Pays représentés

  • - Afrique : 25
  • - Autres : 12

Films présentés

  • - Total : 69

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga): Finyè, de Souleymane Cissé (Mali)
  • * Prix Oumarou Ganda : Pawéogo (L'Emigrant) de Kollo Sanou (Haute-Volta)
  • * Prix du meilleur court métrage : Certificat d'indigence, de Moussa Bathyli (Sénégal)
  • * Prix d'interprétation féminine : Rosine Yanogo, dans Wend Kuuni (Haute-Volta)
  • * Prix d'interprétation masculine : Mohamed Abachi, dans Le coiffeur du quartier des pauvres (Maroc)
  • * Prix du meilleur scénario : L'ombre de la terre, de Taëb Louhichi (Tunisie)
  • * Prix de la meilleure image : Zo Kwe Zo, de Joseph Akouissonne (Centrafrique)
  • * Caméra d'or : Issaka Thiombiano et Sékou Ouedraogo, dans Wend Kuuni (Haute-Volta)
  • * Prix du meilleur opérateur : L'ombre de la terre, de Taëb Louhichi (Tunisie)

9ME FESPACO (1985)

Pays et organismes représentés

  • - Afrique : 31
  • - Autres : 22
  • - Organisations internationales et mouvements de libération : 9

Films présentés

  • - 117 dont 30 en compétition

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga) : Histoire d'une rencontre, de Brahim Tsaki (Algérie)
  • * Prix du 7ème art : Nelisita, de Ruy Duarte (Angola)
  • * Prix Oumarou Ganda : Jours de tourmente, de Paul Zoumbara (Burkina Faso)
  • * Prix du meilleur court métrage : Mariaamu's Wedding, de Nangaoma Ngoge (Tanzanie)
  • * Prix de la meilleure musique : Pierre Akendengue pour Les coopérants (Cameroun)
  • * Prix du public : Rue Cases-nègres, d'Euzhan Palcy (France)

10ME FESPACO (1987)

Pays et organismes représentés

  • - Afrique : 34
  • - Autres : 15
  • - Organisations internationales et mouvements de libération : 17

Films présentés

  • - Total : 54 en compétition

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga): Sarraounia, de Med Hondo (Mauritanie)
  • * Prix du 7ème art : Le choix, d'Idrissa Ouedraogo (Burkina Faso)
  • * Prix Oumarou Ganda : Nyamanton, de Cheick Oumar Cissoko (Mali)
  • * Prix du meilleur court métrage : Le singe fou, de Joseph Koumba (Gabon)
  • * Prix de la meilleure musique : Le choix, d'Idrissa Ouedraogo (Burkina Faso)
  • * Prix du public : Nyamanton, de Cheick Oumar Cissoko (Mali)

11ME FESPACO (1989)

Pays représentés

  • - Afrique : 40
  • - Autres : 29

Films présentés

  • - Total : 59 en compétition

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga): Héritage... Africa, de Kwah Ansah (Ghana)
  • * Prix Oumarou Ganda : Mortu Nega, de Flora Gomes (Guinée-Bissau)
  • * Prix du meilleur court métrage : La geste de Segou, de Mambaye Coulibaly (Mali)
  • * Prix Paul Robson de la diaspora : Ori, de Raquel Gerber (Brésil)
  • * Prix d'interprétation féminine : Bia Gomes, dans Mortu Nega (Guinée-Bissau)
  • * Prix d'interprétation masculine : Kofi Bucknor, dans Héritage... Africa (Ghana)
  • * Prix du meilleur scénario : Zan Boko, de Gaston Kaboré (Burkina Faso)
  • * Prix de la meilleure image : La citadelle, de Mohamed Chouikh (Algérie)
  • * Prix de la meilleure musique : Francis Bebey pour Yaaba (Burkina Faso)
  • * Mention spéciale pour la prise de son : Testament, de John Akomfrah (Ghana)
  • * Prix du public : Yaaba, d'Idrissa Ouedraogo (Burkina Faso)

12ME FESPACO (1991)

Pays représentés

  • - Total : 60

Films présentés

  • - Total : 160 dont 55 en compétition

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga): Tilaï, d'Idrissa Ouedraogo (Burkina Faso)
  • * Prix Oumarou Ganda : Ta Dona, d'Adama Drabo (Mali)
  • * Prix du meilleur court métrage : El Hadhra (La transe), de Moncef Dhouib (Tunisie)
  • * Prix du meilleur film documentaire: Yiri Kan, d'Issiaka Konaté (Burkina Faso)
  • * Prix Paul Robson de la diaspora : Almacita Di Desolato, de Felix de Rooy (Pays-Bas)
  • * Mention spéciale (Prix Paul Robson) : Twilight city, d'Auguste Reece (Royaume-Uni)
  • * Autre mention spéciale : Sango Malo, de Bassek Ba Kobhio (Cameroun)
  • * Prix d'interprétation féminine : Mariatou Kouyaté, dans Bamunan (Mali)
  • * Prix d'interprétation masculine : Balla Moussa Keita, dans Sere (Guinée)
  • * Prix du meilleur scénario : Louss, de Rachid Benhadj (Algérie)
  • * Prix de la meilleure image : Jit, de Michael Raeburn (Zimbabwe)
  • * Prix de la meilleure musique : Abdallah Ibrahim pour Tilaï (Burkina Faso)
  • * Prix de la meilleure prise de son : Leila, ma raison, de Taëb Louhichi (Tunisie)

13ME FESPACO (1993)

Pays représentés

  • - Afrique : 21
  • - Autres : 11

Films présentés

  • - Afrique : 85
  • - Autres : 30

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga): Au nom du Christ, de Gnoan Roger M'Bala (Côte d'Ivoire)
  • * Prix Oumarou Ganda : Gito l'ingrat, de Léonce N'Gabo (Burundi)
  • * Prix du meilleur court métrage : Denko, de Mohamed Camara (Guinée)
  • * Prix du meilleur film documentaire : Femmes d'Alger, de Kamal Dehane (Algérie)
  • * Prix spécial du jury (longs métrages) : Les étrangers, de Djim Kola (Burkina Faso)
  • * Prix spécial du jury (courts métrages) : Boxumalen, d'Amet Diallo (Sénégal)
  • * Prix Paul Robson de la diaspora : Lumumba, la mort d'un prophète, de Raoul Peck (Haïti)
  • * Prix d'interprétation féminine : Maysa Marta, dans Les yeux bleus de Yonta (Guinée-Bissau)
  • * Prix d'interprétation masculine : Joseph Kumbela, dans Gito l'ingrat (Burundi)
  • * Prix du meilleur scénario : Contre le gouvernement, d'Atef el-Tayeb (Egypte)
  • * Prix du meilleur montage : Bezness, de Nouri Bouzid (Tunisie)
  • * Prix de la meilleure image : Sankofa, de Haïlé Guerima (Ethiopie)
  • * Prix de la meilleure musique : Cheick Tidiane Seck, pour Yelema (Mali)
  • * Prix du meilleur son : Quartier Mozart, de Jean-Pierre Bekolo (Cameroun)

14ME FESPACO (1995)

Pays représentés

  • - Total : 77

Films présentés

  • - Total : 272

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga) : Guimba, de Cheick Oumar Sissoko (Mali)
  • * Prix du meilleur court métrage : Le franc, de Djibril Diop Mambéty (Sénégal)
  • * Prix de la meilleure interprétation masculine : Mohamed Ali Allalou, dans Youcef (Algérie)
  • * Prix de la meilleure interprétation féminine : Yousra, dans Mercedes (Egypte)
  • * Prix spécial du jury : A la recherche du mari de ma femme, de M.A. Tazi (Maroc)
  • * Mention spéciale du jury : Le grand Blanc de Lambaréné, de Bassek Ba Kobhio (Cameroun)
  • * Prix Paul Robeson (film de la diaspora) : L'exil de Behanzin, de Guy Deslauriers (Martinique)
  • * Prix Oumarou Ganda de la première œuvre : Keïta, de Dany Kouyaté (Burkina)
  • * Prix des meilleurs costumes et décors : Guimba, de Cheick Oumar Sissoko (Mali)
  • * Prix de la meilleure monteuse : Kahena Attia (Tunisie)
  • * Prix du meilleur scénario : Khaled El Haggar, pour Ahlam Saghira (Egypte)

15ME FESPACO (1997)

Pays représentés

  • - Afrique : 22
  • - Autres : 17

Films présentés

  • - Total : 138

Palmarès officiel

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga) : Buud Yam, de Gaston Kaboré
  • * Prix du meilleur court métrage de fiction : Bouzié, de Jacques Trabi
  • * Prix de la meilleure interprétation masculine : Belkacem Hadjadj, dans Machaho
  • * Prix de la meilleure interprétation féminine : Aminata Ousmane Maïga, dans Faraw, mère de sables
  • * Prix spécial du jury : Taafe Fanga, d'Adama Drabo
  • * Prix Paul Robeson (film de la diaspora) : The last angel of history, de John Akomfrah
  • * Prix Oumarou Ganda de la première œuvre : Miel et cendres, de Nadia Fares Anliker
  • * Prix du meilleur montage : Kahena Attia, pour Miel et cendres
  • * Prix du meilleur scénario : Merzak Allouache, pour Salut Cousin !
  • * Prix de la meilleure bande-son : Le complot d'Aristote, de Jean-Pierre Bekolo
  • * Prix de la meilleure musique de film : Ilheu, de contenda de Leao Lopes
  • * Prix de la meilleure image : Tableau Ferraille, de Moussa Sene Absa

16ME FESPACO (1999)

Les longs métrages

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga) : Pièces d'identités, de Mwezé Ngangura (RDC)
  • * Mention spéciale du jury : La vie sur terre, d'Abderrahmane Sissako (Mauritanie)
  • * Prix de la meilleure interprétation masculine : Fats Bookholane, dans Chikin Biznis (Afrique du Sud)
  • * Prix de la meilleure interprétation féminine : Dominique Mesa, dans Pièces d'identités (RDC)
  • * Prix Paul Robeson (diaspora) : Sucre amer, de Christian Lara (Guadeloupe, France)
  • * Prix du meilleur montage : Nadia Ben Rachid, pour La vie sur terre (Mauritanie)
  • * Prix du meilleur décor : F. Baba Keïta, pour La Genèse (Mali)
  • * Prix de la meilleure musique : Wasis Diop, pour Silmandé (Burkina Faso)
  • * Prix du meilleur son : Tawsi Thabet, pour Lalla Hobby (Maroc)
  • * Prix de la meilleure image : Mustapha Belmihoub, pour L’Arche du désert (Algérie)
  • * Prix du meilleur scénario : Mtutuzeli Matshoba, pour Chikin Biznis (Afrique du Sud)
  • * Prix Oumarou Ganda : Fools, de Ramadan Suleiman (Afrique du Sud)

Les courts métrages 

  • * Prix du meilleur court métrage de fiction : On the edge, de Newton Aduaka (Nigeria)
  • * Prix du meilleur documentaire : Hot irons, d'Andrew Dosunwu (Nigeria)
  • * Prix Paul Robeson (diaspora) : Blue Note, de Rahdi Taylor (Etats-Unis)

17ME FESPACO (2001)

Les longs métrages 

  • * Grand prix (Etalon de Yennenga) : Ali Zaoua, de Nabil Ayouch (Maroc)
  • * Prix spécial du jury : Sia, le rêve du python, de Dani Kouyté (Burkina)
  • * Prix Oumarou-Ganda (meilleure première œuvre) : Rage, de Newton I. Aduaka (Nigeria)
  • * Prix Paul Robeson de la diaspora noire : Lumumba, de Raoul Peck (Haïti)
  • * Meilleur acteur : Makéna Diop (Sénégal) dans Battu, de Cheick Oumar Sissoko (Mali)
  • * Meilleur actrice : Albertine N’Guessan dans Adanggaman, de Roger Gnoan M’Bala (Côte d’Ivoire)
  • * Meilleure image : Mohamed Soudani, pour Adanggaman (Côte d’Ivoire)
  • * Meilleur scénario : Dolè, de Imunga Ivanga (Gabon)
  • * Meilleure mise en scène et meilleur montage : Nacer Ktari et Larbi Ben Ali pour Sois mon amie, de Nacer Ktari (Tunisie)
  • * Meilleur son : Fawzi Thabet, pour Siestes grenadines, de Mahmoud Ben Mahmoud (Tunisie)
  • * Meilleure musique : Wasis Diop, pour Les Couilles de l’éléphant, de Henri Joseph Koumba Bibidi (Gabon)

Les courts métrages

  • * Meilleur court métrage de fiction : Bintou, de Fanta Régina Nacro (Burkina)

18ME FESPACO (2003)

Les longs métrages

  • * Grand prix (Etalon de Yenenga) : Heremakono, d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie)
  • * Prix spécial du jury : Kabala, de Assane Kouyaté (Mali)
  • * Prix Oumarou Ganda de la première œuvre : L’Afrance, de Alain Gomis (France-Sénégal)
  • * Meilleure interprétation masculine : Cheick Doukouré, pour Paris selon Moussa (Guinée)
  • * Meilleure interprétation féminine : Awatef Jendoubi, pour Fatma (Tunisie)
  • * Meilleure image : Abraham Haile Biru, pour Abouna (Tchad)
  • * Meilleur scénario : Assana Kouyaté, pour Kabala (Mali)
  • * Meilleur montage : Ronelle Loots, pour Promised Land (Afrique du Sud)
  • * Meilleur son : Hachim Joulak, pour Fatma (Tunisie)
  • * Meilleure musique : Wasis Diop et Loy Ehrlich, pour Le prix du pardon (Sénégal)
  • * Meilleur décor : Joseph Kpobly, pour Heremakono (Mauritanie)

Les courts métrages

  • * Meilleur court métrage : Source d’histoire, de Adama Rouamba (Burkina Faso)
  • * Prix spécial du jury : A drink in the passage, de Zola Maseko (Afrique du Sud)

Article publié le 23/02/2005 Dernière mise à jour le 24/02/2005 à 15:09 TU