publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Iran

Omid, premier satellite de fabrication iranienne

Article publié le 03/02/2009 Dernière mise à jour le 03/02/2009 à 13:47 TU

Téhéran a annoncé avoir placé en orbite lundi soir son premier satellite à l'aide de sa fusée Safir-2, ce qui pourrait augmenter les inquiétudes de la communauté internationale sur les capacités balistiques de la République islamique. Ce satellite, baptisé Omid (Espoir), est de fabrication 100% iranienne, selon l'agence officielle Irna.

La fusée Safir, le 16 août 2008.( Photo : AFP )

La fusée Safir, le 16 août 2008.
( Photo : AFP )

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Avec le lancement du satellite Omid par une fusée de fabrication nationale, l’Iran rejoint officiellement les pays capables de placer des satellites dans l’espace.

La télévision iranienne a montré les images de lancement de la fusée dans la nuit de lundi à mardi.

Selon les médias iraniens, la première action du satellite Omid a été de diffuser un message du président Ahmadinejad : « Le premier satellite indigène a été placé en orbite de la terre marquant la présence officielle de la République islamique de l’Iran dans l’espace avec la volonté de renforcer la foi en Dieu, la justice et la paix ».

Capables d’atteindre le territoire israélien

L’Iran avait annoncé fin novembre avoir procédé avec succès au lancement de sa deuxième fusée spatiale Kavoshgar-2. Les annonces de l’Iran sur ses capacités spatiales sont généralement accueillies avec scepticisme, mais dans le même temps, elles renforcent l’inquiétude des pays occidentaux sur le programme balistique de l’Iran.

Téhéran développe en effet un programme balistique important avec notamment les missiles Shahab-3, d’une portée de près de 2 000 kilomètres, capables d’atteindre le territoire israélien.

Des progrès malgré les sanctions internationales


Symbolique, le lancement d'un satellite iranien au moment où le pays célèbre le trentième anniversaire de la Révolution islamique. Les médias du pays précisent au passage que le satellite Safir a permis de diffuser « un message d'amitié et de paix » du Président Mahmoud Ahmadinejad.

Cela dit, c'est un tout autre message qu'Européens et Américains vont tenter de décrypter dans ce succès spatial iranien.

D'abord parce que Téhéran est soumis à une série de sanctions internationales visant des personnes ou des entités liées au programmes nucléaire et balistique de l'Iran.

Charges nucléaires

Or le lancement d'un satellite montre bien que ces restrictions n'empêchent pas les scientifiques iraniens d'accomplir des prouesses.

Par ailleurs, qui dit satellite dit fusée. Et Safir-2, tirée ces dernières heures, ressemble aux fusées Safir-1 et Kavoshgar dont Téhéran a annoncé le lancement l'année dernière. D'après des experts occidentaux, tous ces engins sont des dérivés du missile Shahab-3, lui-même issu de la technologie balistique nord-coréenne.

Et ce que redoutent les pays occidentaux, c'est bien l'existence d'un programme iranien de missiles à très longue portée pouvant éventuellement transporter des charges nucléaires.

A lire également

Iran

La fusée Safir a décollé du centre spatial national iranien, à Téhéran, le 17 août 2008.(Photo : Reuters)

Lancement réussi d’une fusée dans l’espace

18/08/2008 à 13:06 TU

Iran

La télévision a diffusé le lancement de la première fusée du centre spatial iranien.(Photo : Reuters)

Une fusée nommée Ambassadeur

04/02/2008 à 16:57 TU