Rechercher

/ languages

Choisir langue
 

Chine / Etats-Unis

Les militaires renouent le dialogue

par  RFI

Article publié le 28/02/2009 Dernière mise à jour le 28/02/2009 à 16:46 TU

Les militaires chinois et américains se parlent à nouveau. Après deux jours de débats, la Chine et les Etats-Unis ont convenu ce samedi de reprendre leurs échanges militaires à haut niveau. « Il s’agit des meilleures discussions auxquelles j’ai participé », s’est félicité le secrétaire adjoint américain à la Défense pour l’est asiatique. C’est le fruit de longues années de dialogue, interrompues l’an dernier puis relancées avec l’arrivée de la nouvelle administration Obama.

Un dispositif anti-missile Patriot américain.(Photo : www. wsmr-history.org)

Un dispositif anti-missile Patriot américain.
(Photo : www. wsmr-history.org)

Depuis plusieurs semaines, les plus hauts gradés à Pékin ne cachaient pas leur enthousiasme. L’annonce de ces deux jours de discussions a été largement médiatisée.

Même si ces pourparlers, au fond, ne sont pas totalement nouveaux. Depuis 1997, les visites conjointes de hauts responsables s’intensifient, de même que les échanges de stages entre officiers ou les exercices conjoints aux deux armées.

Mais ces relations ont toujours été émaillées d’incidents : la destruction de l’ambassade chinoise à Belgrade par un missile de croisière de l’US Navy en 1999, la collision, en 2001, entre un chasseur chinois et un avion espion de l’US Air force au dessus de la mer de Chine ou l’an dernier encore, le projet de vente de 30 hélicoptères Apache et de 330 missiles Patriot à Taiwan.

Faire cesser les crispations

Tout cela a encore bien du mal à passer côté chinois. Mais entretemps, Obama est arrivé. La nouvelle administration américaine est prête à élargir le dialogue avec la Chine, a répété Hillary Clinton lors de sa visite à Pékin le week-end dernier.

De leur côté, les Chinois prenaient soin de leur côté de ménager les Etats-Unis, évitant par exemple de s’ingérer trop à l’est dans le Pacifique sous commandement américain, à l’occasion du déploiement de la marine chinoise dans le golfe d’Aden cet hiver.

Cette reprise de la coopération militaire pourrait donc être aussi un moyen de faire sortir la Chine de sa réserve défensive. Manière de faire cesser les crispations sur les questions militaires, pour enfin parler d’autres choses entre Américains et Chinois.     

A lire également

Etats-Unis / Chine

La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, à la sortie d’une église de Pékin, le 22 février 2009. (Photo : Reuters)

Hillary Clinton, l'économie d'abord

22/02/2009 à 16:10 TU