Rechercher

/ languages

Choisir langue
 

Israël/Etats-Unis

Arrangement sur les colonies en Cisjordanie

Article publié le 08/07/2009 Dernière mise à jour le 08/07/2009 à 21:42 TU

Des ouvriers examinent des plans de construction d'une colonie près de Jérusalem, le 5 juillet 2009.(Photo : Reuters)

Des ouvriers examinent des plans de construction d'une colonie près de Jérusalem, le 5 juillet 2009.
(Photo : Reuters)

L’Etat hébreu et les Etats-Unis sont parvenus à un arrangement stipulant qu' Israël pourra achever la construction en cours de 2 500 logements dans les colonies de Cisjordanie, a affirmé mercredi le quotidien Maariv. Cet accord a été conclu lors d'une rencontre lundi à Londres entre le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, et l'émissaire spécial américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, précise le journal israélien, sans dévoiler ses sources. Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a démenti la conclusion d'un tel accord.

Avec notre correspondante à Jérusalem, Catherine Monnet

C'est plutôt surprenant, reconnaît le quotidien Maariv, mais les Américains autorisent Israël à poursuivre la construction de 2 500 logements dans les colonies de Cisjordanie. Il s'agit en fait d'achever les chantiers de 750 bâtiments.

Le journal ne révèle pas ses sources, mais il explique que cet arrangement a été conclu lundi, à Londres, lors de la rencontre entre le ministre israélien de la Défense et l'envoyé spécial américain au Proche-Orient. Un accord qui va à l'inverse des positions défendues par la nouvelle administration américaine depuis son entrée en fonction. 

Jusqu'à présent, le président Barack Obama et le secrétariat d'Etat ont systématiquement exigé un gel total de la colonisation. Toujours d'après les informations publiées par Maariv, les Américains ont également adopté la position israélienne qui prévoit l'arrêt total des constructions des colonies, uniquement dans le cadre de négociations régionales.

Ce n'est pas seulement le processus de paix avec les Palestiniens qui doit être préalablement relancé. Les négociations doivent aussi inclure la Syrie et le Liban. Ces informations ne sont, pour l'instant, pas confirmées officiellement. Dans l'entourage du Premier ministre israélien, certains assurent même que le ministre de la Défense, Ehud Barak, a promis le démantèlement de quelques colonies sauvages.