publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

France: présidentielle 2002

Du 26 janvier au 1er février

Samedi 26/01/2002

Mobilisation des troupes du RPR et du PS
Même si «le temps de la campagne n’est pas encore venu», selon leurs propres dires, Jacques Chirac et Lionel Jospin, chacun à leur manière, ont mobilisé leurs troupes, en vue de l’élection présidentielle. Le président français a réuni à l’Elysée sa future équipe de campagne l’enjoignant à monter au créneau pour contrer les socialistes. Le premier ministre a, quant à lui, adopté le projet socialiste intitulé «La vie en mieux, le vie ensemble» devant la Convention nationale du PS. Un projet que les socialistes vont désormais défendre en février avant l’entrée officielle en campagne de leur champion.

Dimanche 27/01/2002

L’Elysée, QG de campagne ?
Jacques Chirac a de nouveau réuni, de façon informelle, à l’Elysée une quarantaine de jeunes députés RPR, DL et UDF, la «génération terrain» chargés de porter la contradiction aux socialistes, en vue de la présidentielle. Le chef de l’Etat les a invités à s’investir dans «le débat démocratique» de la pré-campagne.

Lionel Jospin «disponible»
Devant près de 2 000 secrétaires de sections du PS, Lionel Jospin, après s’être déclaré début décembre «candidat probable» a cette fois laissé entendre que sa décision était prise en s’affirmant «disponible pour les rendez-vous politiques à venir» avant d’ajouter : «Je m’y prépare (…), je suis déterminé car c’est une grande bataille politique qui s’annonce».

Premier meeting de Christine Boutin
La députée des Yvelines et candidate à l’élection présidentielle a tenu son premier meeting de campagne, au Zénith, à Paris. Devant près de 5 000 personnes, elle a décliné son programme, qu’elle avait rendu public le 25 janvier, en réaffirmant notamment sa farouche opposition à l’avortement. Elle a également proposé de supprimer le ministère de la Culture pour le remplacer par un ministère du patrimoine. Christine Boutin n’a pas donné de consigne de vote pour le second tour mais a seulement déclaré : «Mon choix n’est pas celui de Lionel Jospin». Des militants d’Act up ont perturbé ce show à l’américaine en brandissant un banderole où l’on pouvait lire «homophobes».

Les 500 signatures de Dieudonné
Humoriste, Dieudonné a affirmé avoir recueilli les 500 signatures requises pour se présenter. Déclaré candidat en novembre 2000, il s’insurge depuis sur le peu de place que les médias accordent aux petits candidats : «La démocratie serait-elle une démocratie d’appareils et de partis ?» a-t-il déclaré.

Lundi 28/01/2002

Porto Alegre, lieu de rendez-vous de plusieurs candidats
Jean-Pierre Chevènement, Noël Mamère et Olivier Besancenot, tous trois candidats à la course à l’Elysée ont pris le même avion pour se rendre à Porto Alegre, où a lieu le deuxième Forum social antimondialisation. Plusieurs membres du gouvernement Jospin - Marie-George Buffet, Charles Josselin, Guy Hascoët et Christian Paul - ainsi que François Hollande, premier secrétaire du PS devraient également se rendre au Brésil.

Mardi 29/01/2002

Pierre Larrouturou en piste pour l’Elysée
L’ardent défenseur de la semaine de quatre jours de travail a présenté son livre intitulé «La gauche est morte, vive la gauche» où il présente «le vrai bilan» de la législature Jospin. L’auteur et candidat à la présidentielle en a profité pour présenter son programme : redéfinir le partage du pouvoir, la mise en place de la semaine de quatre jours de travail mais aussi la possibilité pour chaque salarié de prendre une année sabbatique tous les neuf ans. En outre, Pierre Larrouturou a affirmé pouvoir recueillir les 500 signatures. Pour le moment il en aurait 340.

Une certaine idée de l’ordre
Bruno Mégret, candidat du Mouvement national républicain à l’élection veut tirer profit des mauvais chiffres de la délinquance publiés le 28 janvier et ainsi «remettre de l’ordre en France». Il suggère notamment d’empêcher toute nouvelle immigration, expulser les clandestins et les délinquants étrangers et renforcer la police.

Charles Pasqua se porte candidat
L'ancien ministre de l'Intérieur s'est lancé dans la course à l'Elysée avec pour mot d'ordre «Retrouvons nos couleurs». Sa campagne risque d'être ternie par nombre d'affaires politco-financières dans lesquelles son nom apparaît.
(Lire également l'article).
Ecouter Charles Pasqua

Mercredi 30/01/2002

Jacques Chirac vainqueur au second tour
Selon un sondage IPSOS/Le Figaro, Jacques Chirac arriverait en tête au premier tour avec 26% des voix contre 22% à Lionel Jospin et avec 52% des suffrages au second tour. Jean-Pierre Chevènement arriverait en troisième position avec 12%, suivi de Jean-Marie Le Pen avec 9% et d’Arlette Laguiller, 7%. Viennent ensuite Robert Hue, Noël Mamère et Alain Madelin, tous trois 5%, puis François Bayrou (4%), Bruno Mégret (1,5%), Charles Pasqua et Corinne Lepage (1%) et pour finir Olivier Besancenot, Christiane Taubira et Christine Boutin (0,5%).

Le tour de France d’Alain Madelin
Après avoir tenu son premier meeting le 22 janvier, à Paris, le candidat DL débutera, le 4 février à Lyon, son tour de France pour développer son programme économique : retour au plein emploi en développant une nouvelle politique économique, l’abrogation de la loi sur les 35 heures, limitation des déficits…etc. «Ces orientations sont celles de Jose-Maria Aznar, le chef du gouvernement espagnol, qui en juin présidera encore le Conseil européen», a-t-il précisé.

Jeudi 31/01/2002

Porto Alegre, une «mascarade»
Arlette Laguiller a expliqué pourquoi elle ne s’était pas rendue au Forum social mondial de Porto Alegre : «Je ne veux pas participer à cette mascarade» a-t-elle indiqué sur la radio privée BFM. Elle a également ajouté que les déplacements des candidats au Brésil et à New York où se déroule le Forum économique mondial servaient le premier «à séduire les électeurs hostiles à la mondialisation» et le second «à rendre hommage à la domination du grand capital sur le monde». De son côté, Christine Boutin, candidate apparentée UDF, s’est insurgée de voir la gauche défiler à Porto Alegre et propose le remède suivant : «Plutôt que de multiplier les incantations contre la mondialisation, étudions les propositions concrètes qui permettraient de faire de la lutte contre la pauvreté en France et dans le monde, une réalité».

Noël Mamère et les homosexuels
Dans le magazine gay Illico, le candidat des Verts s’est déclaré favorable au mariage entre homosexuels et à leur droit à l’adoption. Pour les premiers, Noël Mamère a toutefois estimé que la société française n’était pas «culturellement prête» pour une telle mesure. Quant au Pacte civil de solidarité, le député-maire de Gironde a affirmé que «personne n’osera l’abroger».

Vendredi 01/02/2002

Jacques Chirac a son QG de campagne
Le 67-69 rue du Faubourg Saint-Martin, à Paris, sera l’adresse du prochain QG de campagne de l’actuel chef de l’Etat. Cet espace du nom de «Tapis rouge», le plus vieux magasin de la capitale abrite aujourd’hui des soirées, séminaires, colloques et salons. C’est le RPR qui vient de signer un contrat avec le propriétaire qui a réservé ces locaux. Quelques travaux d’aménagement devraient commencer d’ici quelques jours. En 1995, le QG de campagne de Jacques Chirac était installé rue d’Iéna, un quartier beaucoup plus chic et moins populaire.

La colère de Robert Hue
Le candidat communiste a dénoncé «l’abus de posi



par Clarisse  Vernhes

Article publié le 01/02/2002