publicite publicite

 

 
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Attentats

Ben Laden et la CIA: les détails de la rencontre

Après les informations révélées par RFI et Le Figaro concernant une rencontre en juillet dernier entre Ben Laden et un agent de la CIA à Dubaï, l'agence américaine parle «d'absurdité totale». RFI maintient et précise ses informations.
Le représentant local de la CIA qui a rendu visite à Oussama Ben Laden - le 12 juillet dernier - à l'Hôpital américain de Dubaï s'appelle Larry Mitchell. Si sa carte de visite précise qu'il est «agent consulaire», chacun sait à Dubaï, notamment dans le petit milieu des expatriés qu'il travaille sous couverture. En clair, Larry Mitchell appartient à la «grande maison», autrement dit la CIA. Lui même, du reste ne s'en cache pas...

Bon connaisseur du monde arabe et spécialement de la péninsule, Larry Mitchell est un personnage haut en couleur qui égaie souvent les soirées un peu mornes des expatriés de Dubaï. Un de ses proches a coutume de dire que son exubérance naturelle frise souvent le «confidentiel défense». Et c'est peut-être une des raisons pour lesquelles il a été rappelé aux Etats-Unis dès le 15 juillet dernier.

Une vingtaine de jours après les attentats du 11 septembre, dans un communiqué daté du 5 octobre 2001, la CIA qualifiait déjà de rumeurs sans fondement des informations selon lesquelles l'agence de renseignement avait eu, dans le passé des contacts avec Ben Laden et son entourage, notamment à l'époque de la guerre contre l'Union soviétique en Afghanistan. Il se trouve que ce communiqué de la CIA est en complète contradiction avec les déclarations officielles de plusieurs représentants de l'administration américaine elle-même.

La CIA et Ben Laden: une longue histoire

Un retour sur le passé est nécessaire et capital à double titre, tout d'abord historiquement, mais aussi parce qu'il permet de juger du sérieux de certains communiqués officiel. L'ancien directeur de la CIA, Robert Gates affirme dans ses mémoires que les services américains ont commencé a aider les moudjahidine afghans - dont les amis d'Oussama Ben Laden - six mois avant l'intervention soviétique...

Cette affirmation qui anéantit le communiqué de la CIA du 5 octobre dernier a été confirmée par Zbigniew Brzezinski, l'ancien conseiller à la sécurité du président Carter et je le cite: «Selon la version officielle de l'histoire, l'aide de la CIA aux Afghans a débuté courant 1980, c'est à dire après l'intervention soviétique du 24 décembre 1979. Mais la réalité gardée secrète jusqu'à présent est tout autre...» et poursuit Brzezinski «c'est le 3 juillet 1979 que le président Carter a signé la première directive sur l'assistance clandestine aux opposants du régime pro-soviétique de Kaboul. Et ce jour là, j'ai écrit une note au président pour lui expliquer qu'à mon avis cette aide allait entraîner une intervention militaire des soviétiques».



par Richard  Labévière

Article publié le 01/11/2001