publicite publicite

 

 
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Biodiversité

Le grenier à graines du monde

par Marion Urban

Article publié le 25/02/2008 Dernière mise à jour le 28/02/2008 à 14:38 TU

Le Dépôt international pour les graines ouvre ses portes ce 26 février au Svalbard, un archipel d'îles norvégiennes situé dans le cercle arctique. Creusées dans le permafrost à flanc de montagne, les chambres fortes de cette banque mondiale accueillent un premier contingent de semences venues d'Afrique, des Amériques, d'Asie et d'Europe. Au final, c'est près de 3 millions de variétés de graines qui seront hébergées sous forme congelée.
Dans la montagne gelée, les graines du monde.(Photo : Mari Tefre/ GCDT)

Dans la montagne gelée, les graines du monde.
(Photo : Mari Tefre/ GCDT)


À partir de ce 26 février 2008, le Dépôt international pour les graines de Svalbard en Norvège, constituera la réserve ultime des semences sur notre planète, quand toutes les autres banques auront été détruites ou épuisées.

Construite et financée par le gouvernement norvégien associé à la Banque nordique de gènes et le Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures (The Global Crop Diversity Trust), elle accueillera des échantillons de toutes les semences qui supportent la congélation entre -4° et -12° C.

Les banques de graines du Nigeria, du Bénin, d'Afrique du Sud, du Canada, du Mexique, de Colombie, de Syrie, de l'Inde, des Philippines et de près de 80 pays ont transféré une première collection de 300 000 variétés de graines à l'occasion de l'inauguration des bâtiments du Dépôt international de Svalbard. Du blé, du maïs, du riz, de l'orge des pois, du sorgho, des fèves, des arachides, des haricots emballés dans des sachets aluminium scellés.


(Carte : Marion Urban/ RFI)


Au cas où ...


À la fin des années 80, des terroristes péruviens ont détruit une banque internationale de semences de pommes de terre dans les Andes, assimilant ses fonctions à celles des laboratoires privés du génie génétique.

En 2003, la banque de semences de Abu Ghraib en Irak, a été pillée et a perdu définitivement des variétés de blé et de lentilles séculaires. Celle d'Afghanistan a connu la même mésaventure.

En 2004, le tsunami asiatique a emporté le grenier de semences de riz de la région et deux ans plus tard, le typhon Xangsane a détruit une partie des réserves des Philippines. En 1998, c'étaient les graines d'haricots du Honduras et du Nicaragua qui ont disparu dans l'ouragan Mitch.  

S'il n'y avait pas eu de banques de graines du réseau du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale et d'autres institutions similaires, ces pays auraient perdu à tout jamais leurs semences.

Pour être stockées à Svalbard, les graines doivent déjà faire partie des collections de deux autres banques de semences dans le monde. Les sachets de graines seront placés sur des étagères dans les trois chambres fortes, au fond du tunnel creusé dans la roche.

Le Dépôt sera placé sous surveillance permanente.

(Graphisme : Statsbygg)

(Graphisme : Statsbygg)


Les graines n'étant pas immortelles, une partie de l'argent consacré au Dépôt international ira financer des projets de régénérescence des semences dans les pays en développement.

Il existe près de 1 400 banques de graines dans le monde.

a découvrir

France/ Biodiversité

Guifette Moustac(Photo : Parc naturel régional de la Brenne)

La Brenne, une « zone humide d’importance internationale »

Au loin deux hérons pourprés émergent des roselières, une élégante guifette moustac quitte un nénuphar et le vol vif d’un martin pêcheur au plumage bleu rase le plan d’eau en faisant vibrer l’air avec un cri aigu : riche de quelque 2 300 étangs, la Brenne abrite une importante population d’oiseaux dont de nombreux migrateurs qui viennent là pour nicher, trouver refuge et nourriture.

18/10/2009 à 13:17 TU

Technologie

La 3D au quotidien

Réservée dans les années 60 à un cercle de spécialistes, la 3D a connu une évolution rapide soutenue par l'industrie des jeux vidéo et du cinéma et le développement d'Internet. Aujourd'hui, elle est à portée de mains du grand public proposée sur les téléphones "intelligents" et les appareils photos numériques.

26/08/2009 à 11:50 TU

Livre de Sciences naturelles

© Editions Belin, 2009.

Les poissons font-ils l'amour ?

Un ouvrage de référence pour tout savoir sur les poissons. L'ouvrage est tout aussi valide sur le plan scientifique qu'il est amusant et pédagogique. Deux naturalistes docteur ès-sciences, font le point sur les connaissances les plus actuelles concernant nos « lointains cousins », les poissons.

18/10/2009 à 17:27 TU

Environnement/ biodiversité

(Photo : Solenn Honorine/ RFI)

Les tortues de la discorde

Dans un village reculé de Papouasie indonésienne, les villageois se déchirent pour savoir qui pourra profiter des revenus issus de la protection de la tortue luth, une espèce de tortue au bord de l’extinction. L’ONG écologique WWF y a monté un projet de conservation, mené en partie par les habitants des deux villages proches des plages où elles se reproduisent.

13/05/2009 à 14:22 TU

Exposition

© Collection Petra & Greg Martin

L’or, un matériau fascinant

Le Muséum national d’Histoire naturelle, à Paris, expose son trésor d’or jusqu’au 11 janvier 2010. Baptisée l'« Or des Amériques », cette exposition est adaptée de celle du Musée de la civilisation de Québec. L'or, symbole de pureté et de beauté, peut néanmoins avoir des impacts désastreux sur l’homme et sur l’environnement.

17/04/2009 à 13:30 TU

Beau livre scientifique

© Alain Bénéteau 2009/ Editions belin 2009

170 MA avant les dinosaures, d'autres animaux ...

«La Terre avant les dinosaures» (éditions Belin Pour la Science), du paléontologue Jean-Sébastien Steyer, braque l’objectif sur de grands oubliés de la paléontologie ... des animaux qui, bien avant le règne des dinosaures, peuplaient notre planète.

06/10/2009 à 16:43 TU

Exposition

DR

Sous la peau, les mystères de l’anatomie humaine

Visiter l’anatomie de l’homme sous la peau pour mieux apprécier les mécanismes sophistiqués du corps … c’est possible ! Après avoir séjourné l’an passé à Lyon, «Our body à corps ouverts» s’expose désormais dans un nouvel espace culturel parisien de 1 200 m², jusqu’au 10 mai 2009, Espace 12 Madeleine. Quels sont les différents systèmes qui régulent nos fonctions vitales ? Pour y répondre, cette exposition anatomique et pédagogique présente de vrais corps humains entiers ou en lamelles, écorchés ou disséqués.

27/02/2009 à 15:02 TU

Exposition

© CSI/BSI

«Quoi de neuf du côté de nos ancêtres?»

La Cité des sciences et de l’Industrie célèbre le 200ème anniversaire de Charles Darwin, auquel on doit la paternité du concept d’Evolution, en organisant une nouvelle exposition intitulée « La ruée vers l'Homme, de Toumaï à Sapiens ». D’où venons-nous ? Que pourrions-nous devenir ? Et comment expliquer l’évolution aux enfants ?… Une exposition qui se tient à Paris, jusqu’au 7 juin 2009.

18/02/2009 à 16:23 TU

Exposition

© Javier Trueba/ Madrid Scientific Films/ Junta de Castilla y León/ Mnhn-Paris.

Atapuerca, sur les traces des premiers Européens

Le musée de l’Homme, à Paris, reçoit jusqu’au 16 mars 2009 Homo antecessor, le premier hominidé qui peupla l’Europe, dont les ossements fossiles ne trouvent leur place parmi aucune des espèces fossiles connues.

27/04/2009 à 09:45 TU

Ressource/ Environnement

Une vue de Mexico. La délinquance est le problème numéro un de cette mégapole de 20 millions d’habitants.(Photo : AFP)

Mexico en panne sèche imminente

La Commission nationale de l'eau (Conagua) a annoncé des rationnements d’eau drastiques pour la première fois depuis la mise en place, il y a 30 ans, d’un système de collecte des réserves de sept barrages acheminées vers la zone urbaine.

12/01/2009 à 17:09 TU

Invité 20 h du 26/02/08

Pierre-Henri Gouyon, chercheur au Museum d'histoire naturelle.

« Depuis 200 ans, on a compris ce qu'était la biodiversité, c'est-à-dire que se fabriquaient de nouvelles formes et que d'autres disparaissaient. »

27/02/2008 par Anastasia Becchio