publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Nouvelle technologie

Entre science et fiction, «les animaux du futur»

par Agnès Rougier

Article publié le 08/04/2008 Dernière mise à jour le 11/04/2008 à 15:04 TU

Oeuf© The Future is Wild Limited - Pictural Charts Educational Trust- O. Héral - Parc du Futuroscope

Oeuf
© The Future is Wild Limited - Pictural Charts Educational Trust- O. Héral - Parc du Futuroscope

L’attraction du Futuroscope de Poitiers (France, centre) Les animaux du futur, explore l’avenir : à quoi pourraient bien ressembler la Terre et ses habitants dans 5 millions d’années ? A l’origine du projet : une inspiration dérivée de trois documentaires de 52 minutes, en image de synthèse, réalisés par John Adams avec une équipe de biologistes et de paléontologues, intitulé The future is wild (« le futur est sauvage »), ainsi qu’un livre traduit en français sous le titre, Les animaux du futur. Saisissant la balle au bond, le Futuroscope a mis sur pied une exposition ludique, sorte d’invitation à imaginer ce que deviendront les animaux, au fil de l’évolution, sur cette Terre encore inconnue.
Caracoureur© The Future is Wild Limited - Pictural Charts Educational Trust - Parc du Futuroscope

Caracoureur
© The Future is Wild Limited - Pictural Charts Educational Trust - Parc du Futuroscope

Apprendre en s’amusant, c’est l’objectif de cette attraction, et ça marche : pendant 6 minutes, nous traversons le temps en train, d’abord 5 millions d’années, 100 puis 200 millions d’années, à la rencontre de créatures imaginaires, mais scientifiquement évoluées. Grâce à la technologie en 3D de réalité augmentée, les baboukaris, lapins-pika, caracoureurs et autres fous-baleines s’animent alors devant nous et bondissent sur nos genoux…

Mais que pourrait devenir la Terre dans cinq puis 500 millions d’années ? Le premier travail consiste donc à anticiper les mouvements des continents et les changements climatiques. Pour ce faire, les scientifiques ont commencé par étudier le passé, la tectonique des plaques, et ils ont lu, dans les glaces, l’histoire des climats au cours des ères passées. Les biologistes ont relié l’évolution des êtres vivants à ces différents paramètres. En croisant ces informations, ils ont « inventé » ensemble les fruits de l’évolution future.

Les moments charnières du passé

Les scientifiques ont ainsi déduit de leur études géologiques et glaciologiques que la planète subirait une nouvelle ère glaciaire dans 5 millions d’années (MA). La glace pourrait donc recouvrir de nouveau l’Europe.

La tectonique des plaques poursuivant son activité, les continents vont continuer à se mouvoir, jusqu’à se rapprocher, d’ici 200 millions d’années pour constituer de nouveau, à l’image de la Terre primitive, il y a quelques 900 millions d’années, un seul continent et un seul océan, géants.

Les biologistes et les paléontologues se sont penchés sur les moments charnières du passé. Ils  en ont étudié la faune et la flore, puis ils ont cherché à relier les animaux du passé et du présent dans de grandes lignées évolutives. De là, ils ont tiré des lois, qui leur ont permis de prolonger ces lignées vers l’avenir, et d’extrapoler.

Suceur-sauteur© The Future is Wild Limited - Pictural Charts Educational Trust - Parc du Futuroscope

Suceur-sauteur
© The Future is Wild Limited - Pictural Charts Educational Trust - Parc du Futuroscope


Un escargot sautant comme un kangourou

Les changements de ces lignées évolutives sont avant tout liés aux modifications climatiques et d’écosystèmes, comme, par exemple, la perte d’un habitat. Ces évolutions sont principalement dépendantes de l’environnement. Dans le passé, des groupes d’animaux ont conquis des niches écologiques, quand d’autres se sont éteints.

Ainsi, l’oisson, une version extrapolée du poisson volant, pourrait quitter le milieu marin pour conquérir les airs. A l’inverse, le fou-baleine est un fou-de-bassan dont les ailes se transformeraient en nageoires, pour devenir un poisson ! Quant au suceur-sauteur (le sauteur du désert en anglais), ce serait une espèce née de l’évolution de l’escargot et qui sauterait sur un pied comme un kangourou… !

Oissons des forêts© The Future is Wild Limited - Pictural Charts Educational Trust - Parc du Futuroscope

Oissons des forêts
© The Future is Wild Limited - Pictural Charts Educational Trust - Parc du Futuroscope


Une disparition des mammifères et des vertébrés

L’animal préféré de Christiane Denys, paléontologue et biologiste, qui a collaboré à l’élaboration des animaux du Futuroscope, est l’immense tortunausaure, une tortue qui a traversé le temps. La tortue vivait déjà il y a 200 millions d’années, avec les reptiles mammaliens et les pré-dinosaures. L’ancêtre tortue a donc traversé le tempsans beaucoup évoluer, en s’adaptant facilement aux changements de climats ou de milieux. Et si la tortue est restée présente quand les dinosaures ont disparu, les scientifiques en concluent qu’elle saura probablement s’adapter à la disparition des mammifères ! Son atout ? C’est sa carapace, la caractéristique qui lui permet de résister aux prédateurs.

Tortuenosaure en animatronic.© Arthur Junier

Tortuenosaure en animatronic.
© Arthur Junier

Christiane Denys le fait remarquer : « S’il y a des contraintes évolutives, il peut y avoir néanmoins des innovations morphologiques difficiles à prédire, et des mécanismes de l’évolution que l’on ne connaît pas encore bien. Tout n’est donc pas prévisible… Pourtant, selon toutes probabilités, d’ici 500 millions d’années, les mammifères et les vertébrés auront disparu, donc l’Homme avec, et ce sont les insectes qui prendront le dessus ! »

La technique au service de l’évolution… et du spectacle

Seule la technologie de la réalité augmentée permet ce voyage dans le futur. Le principe de la réalité augmentée, comme l’explique Bruno Uzzan, créateur de la société Total Immersion qui a développé cette technique, « c’est de mélanger en temps réel des images vidéo et des images de synthèse en 3D. Des objets-animaux en 3D sont intégrés directement à ce que voit le spectateur, et c’est comme si le spectateur de Jurassic Park se promenait au milieu des dinosaures, en choisissant l’angle de la caméra ».

« La réalité augmentée existe depuis 25 ans, mais elle s’est beaucoup démocratisée ! Là où les 300 ordinateurs de Spielberg [(pour Jurassic Park] calculaient pendant 12 mois, ajoute-t-il, la réalité augmentée mise au point par Total Immersion est générée aujourd’hui avec un simple ordinateur personnel, et le calcul est en temps réel ».

Baboukaris-Caracoureurs© F. Juille/ Parc du Futuroscope

Baboukaris-Caracoureurs
© F. Juille/ Parc du Futuroscope


Les jumelles sont aussi des caméras

Une paire de jumelles et un capteur sur la main droite, le voyageur embarque pour le futur. Installé dans le train, la barrière de protection fermée, il part alors à la conquête de l’avenir, désorienté dès le premier arrêt par un décor hors du temps : celui du passé ou du  futur ? Il lui suffit alors de regarder dans les jumelles, pour que la scène s’anime : un caracoureur traverse le décor. En avançant la main droite, celle du capteur, il peut jeter une espèce de noix à une bande de baboukaris, de drôles de singes à face humanoïde.

En réalité, les jumelles sont aussi des caméras, qui capturent le mouvement du spectateur. Un ordinateur calcule ce qui change dans le champ de vision, et y insère les animaux en 3D qui sont stockés sur l’ordinateur, suivant un scénario prévu à l’avance.

Bien sûr, à la sortie, les enfants regrettent de ne pas avoir eu la possibilité des toucher : « c’est dommage, on ne peut pas les caresser » ! Pourtant, quand un oeuf éclôt dans la main, la sensation n’est pas loin …

S’amuser ou apprendre ?

La finalité de l’attraction est bien d’exciter la curiosité et parler de l’évolution, et tant mieux si ça marche, parce que le questionnement est la base de la pensée scientifique.

En quittant le train, le visiteur débarque dans une salle appelée « postshow », où il découvre certains des animaux, comme le tortunosaure, à l’échelle 1, réalisés en animatronics, robots sonores et animés.

John Adams, l’auteur de ces animaux du futur, déclare avec enthousiasme : « Je les avais imaginés, ils les ont fait vivre, c’est extraordinaire ! », concluant : « Je veux que les gens rentrent chez eux et regarde le chat de la famille avec un autre œil, comme le fruit de l’évolution ». Qu’en pensent les chats ?

Fou-baleine© Arthur Junier

Fou-baleine
© Arthur Junier

Pour en savoir plus :

Site du Futuroscope    

Les 3 documentaires en DVD,The future is wild, de John Adams, sont disponibles sur le site, en anglais

Précisions sur la réalité augmentée, cliquez ici

Société de développement de la réalité augmentée sur le projet du Futuroscope (cliquez ici)

A lire :

- Après l’homme, les animaux du futur, Editions Nathan, Dixon Dougal

- Sauvages ! les animaux du futur, Editions Nathan

- Le n° 223 d’avril 2008 de Sciences et vie Junior  

A écouter

L'Atelier des Sciences du 14.04.08

« Rencontre avec les animaux du futur comme si on y était. »

11/04/2008 par Agnès Rougier

Autour de l'évolution

Géologie

© CCGM/ UNESCO 2000/ Philippe Bouysse <em>et al</em>

Comment lire la carte géologique du monde ?

25/02/2008 à 13:47 TU

Géologie

Les temps géologiques, qu'est-ce que c'est ?

21/02/2008 à 17:10 TU

Géologie

La CCGM, qu'est-ce que c'est ?

20/02/2008 à 11:25 TU

Paléontologie

Reconstruction du coelacanthe(Photo : AFP)

Un coelacanthe dans des filets de pêche indonésiens

25/05/2007 à 13:10 TU

Paléontologie

Comment se déplaçaient les tyrannosaures, les iguanodontes, et autres dinosaures ? Des Suisses sont parvenus à analyser l’empreinte de leurs pas sur une paroi de la cordillère des Andes, en Bolivie…

21/06/2007 à 10:40 TU

Paléontologie

(Photo : AFP)

La disparition des dinosaures fascine toujours

05/09/2007 à 15:11 TU

Climatologie

(Photo : IRD)

Les plantes seraient apparues il y a 500 millions d’années

23/10/2007 à 12:55 TU

Géologie

L’action de l’homme sur la Terre nous a fait changer d’ère géologique. Après l'holocène, l'âge du néolithique, nous serions désormais, depuis le 19ème siècle environ, dans l'ère de l'anthropocène, l'ère de l'être humain (du grec anthropos « être humain ») …

21/02/2008 à 17:04 TU

Paléontologie

Squelette d'un mammouth trouvé aux îles Lyakhov.(Photo: D. Serrette, MNHN-Paléontologie)

Au temps des mammouths

23/10/2007 à 10:45 TU

Découvertes

Les primates femelles ont peut-être inventé les premières armes de l'Humanité, selon une étude américaine.(Source : Wikipedia)

Nos cousins, les grands singes !

03/01/2008 à 11:44 TU

Biodiversité

© Orangutan Foundation

Les orangs-outans disparaissent avec leur forêt

27/06/2007 à 10:17 TU

Paléontologie

Des paléontologues de la République Dominicaine ont découvert, dans un morceau d'ambre vieux de 15 à 20 millions d’années, un fossile d’orchidées collé sur une abeille, dans un état de conservation extraordinaire …

31/08/2007 à 17:01 TU