publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

23e Sommet Afrique-France à Bamako

France-Afrique : à l'écoute de la jeunesse africaine

Pour la première fois, les dirigeants des 53 pays africains (y compris la Somalie) seront présents à Bamako à l'occasion du 23e sommet Afrique-France du 3 au 4 décembre 2005. Le thème central de la rencontre (la jeunesse africaine, sa vitalité, sa créativité, ses aspirations) devrait conduire les chefs d'Etat à aborder la question de l'immigration. Les conflits et les crises qui perdurent sur le continent seront également évoqués (Darfour, Côte d'Ivoire).


Conférence de presse finale du XXIIIe sommet Afrique-France de Bamako.(Photo: AFP)

Le rêve français, mirage de la jeunesse africaine

A Bamako, Paris a tourné la page des aides budgétaires et de l’immigration en France. A Abidjan, Charles Konan Banny devient premier ministre.

[04/12/2005]



 

A l'occasion du Sommet de Bamako, MFI (l'agence de presse de RFI) publie un dossier complet sur les enjeux de ce 23e sommet Afrique-France (télécharger au format pdf, 50 pages, 749 ko)
En savoir plus sur MFI (voir le site)

Le site officiel du sommet Afrique-France
http://www.afriquefrance2005.org/

 

Audio

Jacques Chirac

Président de la République française

«L'Afrique progresse sur la bonne voie, mais trop lentement.»

[04/12/2005]

Christophe Champin

Envoyé spécial de RFI à Bamako

«Dans ces sommets, il y a toujours les sujets qui s'invitent au cours des débats.»

[04/12/2005]

Amadou Toumani Touré

Président du Mali

«Le phénomène de l'immigration est aussi vieux que le monde.»

[04/12/2005]

Jacques Chirac

Président de la République française

«Ce qui ne changera pas, c'est l'engagement de la France en faveur de l'Afrique.»

[04/12/2005]

Jacques Chirac

Président de la République française

«J'ai décidé de faciliter la délivrance de visas de longue durée aux entrepreneurs, cadres, chercheurs...»

[04/12/2005]

Mohammed Issa

Jeune diplomé malien

«Près de 90% de ma promotion est au chômage.»

[04/12/2005]

Abdelkader Messahel

Ministre algérien chargé des questions africaines et maghrébines

«La question de l'immigration est un problème de développement.»

[04/12/2005]

Philippe Douste-Blazy

Ministre français des Affaires étrangères

«Qu’est-ce qu’elle a comme perspective la jeunesse africaine ? De rentrer dans la rébellion ou d’avoir un rêve européen… Arrêtons les belles paroles et faisons des propositions sur le co-développement, c’est ce que je suis venu dire ici [au Sommet Afrique-France].»

[02/12/2005]

Olivier Rogez

Envoyé spécial de RFI à Bamako

«Il y a toujours cette ambivalence : quand Paris s’éloigne du continent certains l’accusent d’indifférence, et quand elle s’en rapproche d’un peu trop près on lui reproche des velléités d’ingérence.»

[01/12/2005]

Yvan Amar

Présentateur de l'émission la «Danse des mots»

«Au départ on disait: conférence au sommet.»

[03/12/2005]

Celestine Navigué

Figure de la société civile ivoirienne

«Notre objectif premier c'est l'autopromotion des populations : l'assistance n'est plus de mise. Priorité à l'école, à la formation des adultes qui permet d'ouvrir les horizons : former l'homme dans son entièreté.»

[01/12/2005]

Tiebile Drame

Président du comité d'organisation du sommet France-Afrique

«Les gouvernements africains voient en la France une puissance qui plaide la cause de l’Afrique et des peuples africains.»

[30/11/2005]

Seydou Badian Kouyaté

Ecrivain

«Le désarroi de la jeunesse est dû aussi en grande partie aux comportements des dirigeants.»

[29/11/2005]