publicite publicite
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Dossier Asie

L’hindouisme se répand en France

Religion du bien-être, l’hindouisme plaît à ceux dont la quête spirituelle ne se satisfait pas des dogmes et des structures. «On prend ce qu’on veut, rien n’est imposé», expliquent deux jeunes Parisiens devenus récemment pratiquants de cette religion polythéiste. Comme eux, de nombreux Français quêtent aujourd’hui apaisement et réponse à leurs angoisses auprès des «pandits», les érudits de l’hindouisme.

Initialement appelé brahamanisme, l’hindouisme a pour fondement les quatre Védas, recueils liturgiques composés en sanscrit. Transmis par la tradition, les Védas régissent à la fois la vie individuelle et sociale. Ses deux piliers sont le sacrifice et la réincarnation. Il donne une explication légendaire et philosophique du monde où se mêlent grandes épopées et des dévotions populaires pour une multitude de divinités. Cette religion s’est prolongée dans des nombreuses ramifications et des sectes, faisant de l’Inde «la terre des dieux».

En France, l’hindouisme était pratiqué surtout par la communauté originaire du sous continent indien. Cette communauté, forte d’environ 150 000 membres, est très diverse. Parmi les Indiens d’Inde, on dénombre environ 50 000 Pondichériens qui, venant d’un ancien comptoir français, ont adopté la nationalité française à partir de 1956. Les Pakistanais, les Mauriciens, les Bengalis et les Tamouls du Sri Lanka représentent environ 100 000 personnes, vivant pour la plupart dans la capitale. Ils sont établis dans le Xème arrondissement de Paris, entre le Faubourg Saint-Denis et le Boulevard de la Chapelle.

Paris compte aujourd’hui plusieurs temples hindouistes où sont administrés les 16 sacrements, le premier au bébé dans le ventre de sa mère, le dernier au défunt. On y pratique aussi le yoga, méthode hindouiste qui libère l’homme de sa dépendance à la matière. Pour les fidèles, le temps fort est le festival Ganesha, dédié au dieu à la tête d’éléphant. Tous les ans, en septembre, une  procession défile dans les rues du Xème arrondissement de la capitale pour rendre hommage à l’un des plus puissants dieux de l’hindouisme.

Depuis quelques années, des Français de souche accompagnent cette procession. Certains sont à la recherche d’un apaisement spirituel. D’autres apprécient les valeurs des quatre livres sacrés védiques. Tous se disent séduits par l’ouverture et la liberté que l’hindouisme apporte.



par Any  Bourrier

[26/01/2006]

Les précédents Dossier Asie

L’Asie au cœur

[23/03/2007]




Made in China

[20/03/2007]




Tristes records

[14/03/2007]







Les derniers éditos et chroniques (texte)

Stéphane Lagarde

Journaliste à RFI

«Il y a une hausse de près de 10 % des violences contre les forces de l'ordre malgré le plan d'urgence lancé par le gouvernement.»

[27/10/2006]


Eric Chaurin

Journaliste au service des sports de RFI

«D'ici 2008, les nageurs et les gymnastes vont devoir changer leurs habitudes de vie, puisqu'il leur faudra se lever à cinq heures du matin au plus tard pour commencer leur entraînement.»

[27/10/2006]


Danse : «Sweet Mambo», le nouveau spectacle de Pina Bausch

«La vie est là sur le plateau : baiser furtif d'un homme sur le dos dénudé d'une femme, soudaine confrontation entre deux interprètes, une danseuse qui s'adresse directement au public.»

[20/01/2009]


Au revoir

[29/12/2007]




Les investissements en hausse en Ouganda

«Les milieux financiers internationaux s'inquiètent du manque de transparence du monde des affaires à Kampala.»

[17/07/2009]



Cesare Battisti

Romancier, ancien activiste italien d'extrême-gauche

«C'était un jeune révolté qui n'acceptait pas les conditions sociales qui faisaient entrave à la vie, aux désirs et aux libertés.»

[17/01/2009]


L’Asie au cœur

[23/03/2007]


Obama à la Maison Blanche

«Barack Obama : Je ne tolère pas les gens qui font passer leur ego ou leur désir de promotion personnelle avant l'équipe. »

[18/01/2009]



Amerrissage d'un Airbus à New York

«Tout s'est passé conformément à la procédure à New York, les passagers ont pu se réfugier sur les ailes de l'avion avant d'être secourus.»

[17/01/2009]