Légende de la CAN

De 1957 à 2000

Programme
4par jour
4
par groupe

Tous les matchs
4Résultats/classements
4
Qualifications

Les équipes
4
Afrique du Sud
4
Algérie
4
Burkina Faso
4
Cameroun
4
Congo démocratique
4
Côte d'Ivoire
4
Egypte
4
Ghana
4
Liberia
4
Mali
4
Maroc
4
Nigeria
4
Sénégal
4
Togo
4
Tunisie
4
Zambie

Les villes hôtes
4
Bamako
4
Sikasso
4
Ségou
4
Mopti
4
Kayes

Le saviez-vous?

RFI à la CAN 2002

Nos articles archivés

Les liens
4mali2002.org
4
cafonline.com
4
autres liens

Nous écrire


accueil rfi




Le septième 0 - 0
(26 janvier 2002)

On attendait mieux de ce face à face entre Eperviers et Simba AFP

De l'un de nos envoyés spéciaux à Bamako

Franchement on attendait mieux de ce face à face entre Eperviers et Simba. Non pas que cette partie se soit traînée en longueur, mais parce que les deux milieux de terrain n'ont guère eu l'occasion de prendre le jeu à leur compte. Si bien qu'on a assisté à un match extrêmement décousu, où le ballon ne cessait de passer d'un camp à l'autre.

Les Togolais étaient à l'attaque. Ils se heurtaient à Paulin Tokala qui renvoyait les opérations sur son dégagement dans le camp des Togolais. Une navette incessante qui, au final, allait s'achever sur le septième match sans but de la compétition, même s'il y eut de part et d'autre quelques tentatives bien ajustées, de Djima Oyawole, par exemple,dès la sixième minute, ou des deux Congolais Jason Mayele et Lomana LuaLua, voire celle plus tardive, à la demi-heure de jeu, de Mbayo qui obligeait Agassa Kossi à intervenir les deux poings en avant.

Le jeu en vaut la chandelle

De bonnes séquences, de belles offensives, malheureusement gâchées par des pertes de balle trop fréquentes. La fin de partie aurait pu tourner à l'avantage des Togolais, très dangereux sur une tête de Thomas Dossevii ou de Noutsoudje Kossi aux 73ème et 78ème minutes, aussi bien que celui des Congolais sur une lourde frappe de Lomana LuaLua.

En résumé,un nul qui ne lèse personne mais qui aurait tout aussi bien pu être un 2-2 ou un 3-3, n'eût été le talent des deux gardiens. Une seule question désormais : le Togo est-il capable de renouveler sa victoire d'il y a deux ans au Ghana face aux Lions Indomptables désormais assurés de la qualification, ce qui lui assurerait, pour la première fois, une place au second tour de la compétition ? Le jeu en vaut la chandelle. Un succès des Eperviers les autoriserait à poursuivre leur route, quelle que soit l'issue du match Côte d'Ivoire - RD.Congo.

GD