Légende de la CAN

De 1957 à 2000

Programme
4par jour
4
par groupe

Tous les matchs
4Résultats/classements
4
Qualifications

Les équipes
4
Afrique du Sud
4
Algérie
4
Burkina Faso
4
Cameroun
4
Congo démocratique
4
Côte d'Ivoire
4
Egypte
4
Ghana
4
Liberia
4
Mali
4
Maroc
4
Nigeria
4
Sénégal
4
Togo
4
Tunisie
4
Zambie

Les villes hôtes
4
Bamako
4
Sikasso
4
Ségou
4
Mopti
4
Kayes

Le saviez-vous?

RFI à la CAN 2002

Nos articles archivés

Les liens
4mali2002.org
4
cafonline.com
4
autres liens

Nous écrire


accueil rfi



Feuille de match

Match d'ouverture
Samedi 19 janvier 2002
Match n 1
Stade : 26 mars (Bamako)
50 000 spectateurs
Arbitre : Abdel Hakim (Libye)
 
 
(commentaire Frédéric Gassmann et Philippe Zickgraf)  

Mali - Liberia
1 - 1 (0 -1)

Buts :

Seydou Keïta
86ème minute

Buts :

George Weah
45ème minute

Cartons :
Adama Coulibaly (31è) et Soumaïla Coulibaly (90è) pour le Mali

Les équipes :

Mali : Mahamadou Sidibe - Fousseyni Diawara, Boubacar Diarra, Adama Coulibaly (puis Mahamadou Dissa 59è) , Abdoulaye Camara ( puis Adama Diakite 21è) - Seydou Keita, Mahamadou Diarra, Soumaïla Coulibaly (cap.), Djibril Sidibe (puis David Coulibaly 71è) -
Mahamadou Bagayoko, Bassala Toure. Entr. Henri Kasperczak

Liberia : Louis Crayton - George Gebro, Jimmy Dixon, Zizi Roberts, Thomas Kojo - George Weah ( cap.), Oliver Makor, Kelvin Sebwe, Prince Daye - Frank Seator (puis John Menyongar 79è), James Debbah. Entr. George Weah


Les réactions après le match :

George Weah : «Je suis très déçu. Nous avions une formidable occasion de marquer trois points. C'est rageant de laisser échapper la victoire en fin de match».

Henri Kasperczak : «Je suis satisfait du match nul, car nous ne méritions vraiment pas de perdre. Mon équipe est jeune. Jusqu'au bout les joueurs se sont battus, ont menacé l'équipe adverse. Ils ont fini par égaliser. C'est un point positif».


Compte-rendu :

Le premier but est signé George Weah inscrit en toute fin de première période, consécutivement à un corner d'Oliver Makor. Un but de Seydou Keita à trois minutes de la fin du temps réglementaire a préservé les espoirs de qualification du Mali pour le deuxième tour de la compétition. Dans l'ensemble, en dépit d'une domination territoriale presque constante, l'équipe du Mali n'a jamais vraiment menacé sa rivale, ne mettant quasiment jamais en danger le gardien libérien, Louis Crayton. Sans doute timorés par l'enjeu, les hommes d'Henri Kasperczak ont essuyé une défaillance collective, tactique et plus encore physique. Jamais ils n'ont été capables de placer une accélération; il y a eu un manque d'impulsion au milieu de terrain et quelques lacunes en défense centrale.
Quant à l'équipe du Liberia, elle a paru sans génie, sans ligne conductrice, et, pour certaines de ses composantes, vieillissantes. Au total, une rencontre décevante pour une entrée en matière.