publicite publicite

 

 
Rechercher

/ languages

Choisir langue
 
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle

Proche-Orient

Liban : jeu d’échecs régional

Entrée en vigueur le 14 août dernier après 34 jours de guerre, la cessation des hostilités entre Israël et le Hezbollah libanais s’avère fragile. Elle n’est pas le fruit de la victoire militaire de l’une ou l’autre partie mais celui de la résolution 1701 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies le 12 août et approuvée par les belligérants. Ces derniers ne désarment pas pour autant. Israël ne renonce pas à une solution militaire vis-à-vis du Hezbollah et du Hamas palestinien. Mais son opinion publique, frustrée d’une victoire militaire, s’est retournée contre le pouvoir d’Ehoud Olmert pour lui reprocher justement son incapacité à gagner la guerre et à protéger ses administrés. Bien implanté sur le terrain politique depuis son entrée au gouvernement après ses succès aux législatives de juin 2005, le Hezbollah capitalise désormais sur sa résistance à l’armée israélienne et son soutien aux victimes de la guerre, avec l’aide militaire et financière de la Syrie et de l’Iran qui entendent en tirer crédit régional, voire international. Pour les Etats-Unis, alliés principaux d’Israël, ce qui se joue c’est un «Nouveau Moyen-Orient» conforme à leurs vues. Face à cette situation dangereuse et volatile, la France a hésité avant de s’impliquer fortement dans la nouvelle Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul).


Autres dossiers

Israël sur deux fronts.(©AFP/Bourgoing/RFI)

Audio

Frédérique Tissandier

Envoyée spéciale à Stockholm

«L'argent obtenu à la conférence de Stockholm sur le Liban, va servir à reconstruire les principaux axes routiers, les 30 000 maisons détruites, à nettoyer les plages souillées par la marée noire et à déminer le sud du pays.»

[01/09/2006]

Les conséquences économiques du conflit au Proche-Orient

«Ce matin le ministre libanais des Finances parle de plusieurs milliards de dollars de dégâts.»

[20/07/2006]

Philippe Bolopion

Correspondant de RFI à l'ONU

«Le coeur du projet de cette résolution 1701 est d'organiser la fin des hostilités.»

[12/08/2006]

émissions


[01/09/2006]


[31/08/2006]

toutes les émissions